Sign in
FR - Divertissement

Naadei se prononce suite à l'Heure de vérité d'OD pour s'excuser à Marjorie

« Des fois […] dans mon élan de bonnes intentions j’en perds toute ma bonté. »

Le 6 décembre, après la diffusion de l'Heure de vérité à Occupation Double, Naadei s'est excusée à Marjorie concernant leur malentendu pendant l'épisode.

La discussion a débuté quand Marjorie a confié qu'elle s'est sentie jugée par Naadei face à son choix de poursuivre l'aventure avec Cintia.

Naadei a alors voulu expliquer que ce qui lui a déplu, entre autres, ce sont les actions de Marjorie envers Luis Maxime et Kiari tout au long de l'aventure et non le fait qu'elle est en couple avec une femme.

La sélection de l'éditeur : Voici le salon où aller pour te faire dorloter par Andréanne d'OD Chez Nous

Non, ça j’accepte pas ça. Non. Là, je n’accepte pas ça, okay? Marjorie, je t’en supplie, laisse-moi finir de parler. Le fait qu’en ce moment je n’ai pas le droit de penser ce que je pense de quelqu’un parce qu’elle aime une femme, ça dévalue complètement le point.


Naadei

C'est dans une publication sur son compte Instagram que Naadei raconte qu'être forte peut se traduire dans le fait de « baisser le ton au lieu de le monter ».

« Des fois, j’ai tellement de passion pour ce que je défends que dans mon élan de bonnes intentions j’en perds toute ma bonté. »

« Des fois le monde me gosse. J’oublie que je suis définitivement aussi gossante que je suis gossée, que c’est possible qu’on ait les deux raisons même si on pense pas pareille, pis que de toute façon avoir raison c’est moins important qu’avoir du respect », poursuit la candidate d'OD Chez Nous.

Avant de s'adresser à Marjorie, Naadei confie que ça peut parfois lui prendre du temps pour s'excuser, mais qu'elle fait des efforts afin d'y arriver.

« Je m’excuse d’avoir manqué de patience. T’es une smart, black, woman, et pour ça entre autre, jte respecte. Pour ça entre autre, jte souhaite que du bien. » 

Elle croit qu'il est important que les deux demeurent « douces » l'une envers l'autre.