Sign in
FR - Nouvelles

Éclosion de salmonellose : 339 cas entre 3 et 100 ans maintenant confirmés au Canada

Regarde bien d'où proviennent tes oignons! 🧅
Oignons contaminés à la salmonelle : 339 cas confirmés au Canada

Une mise en garde importante a été lancée par Santé Canada au début du mois d'août concernant une éclosion d'infections à la salmonelle dans des oignons cultivés aux États-Unis et distribués au Canada. En date de ce vendredi 14 août, pas moins de 339 cas ont été confirmés au pays.

La salmonellose a jusqu'ici touché des personnes de tous âges, alors que les cas recensés se situent entre 3 et 100 ans, indique l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) dans un communiqué paru ce 14 août. 

La sélection de l'éditeur : Voici combien tu dois gagner pour vivre sans pauvreté dans ces villes du Québec

Ce sont les oignons distribués par la compagnie Thomson International Inc. qui ne doivent pas être consommés, ainsi que les produits qui en contiennent :

« Évitez de manger, d'utiliser, de vendre ou de servir des oignons rouges, blancs, jaunes ou jaunes sucrés distribués par Thomson International Inc. ou tout produit qui en contient. »

L'ASPC constate que « nombreuses sont les personnes faisant l'objet d'une enquête qui ont déclaré avoir mangé des oignons rouges avant de tomber malades ».

Si tu as en ta possession un oignon dont tu ignores la provenance, ne le mange pas.

Des 339 cas de maladie confirmés en date de ce 14 août, six ont été constatés au Québec.

Les autres proviennent majoritairement de l'Ouest canadien, soit de la Colombie-Britannique (78) de l'Alberta (208), de la Saskatchewan (19) et du Manitoba (19).

L'Ontario, avec huit cas, et l'Île-du-Prince-Édouard, avec un seul, complètent le recensement de cas de salmonellose. 

Au total, 48 personnes ont été hospitalisées, mais aucun décès n'a été signalé. 

La samonellose peut toucher n'importe qui, mais ce sont les enfants de 5 ans et moins, les personnes âgées, les femmes enceintes ou les personnes avec un système immunitaire affaibli qui sont les plus susceptibles de contracter une maladie grave. 

L'ASPC indique que « l'Agence canadienne d'inspection des aliments mène actuellement une enquête sur la salubrité des aliments et a émis des avis de rappel d'aliments pour des produits connexes ».

D'autres rappels pourraient donc être faits, le tout étant communiqué sur le site de l'ACIA.