Alors que le dernier épisode de la saison de L'amour est dans le pré saison 9 était diffusé le 8 avril, mais filmé à l'automne, Alex Berthiaume et David Desmarais s'ouvrent sur leur relation afin de nous donner des nouvelles de leur vie commune.

C'est lors d'un entretien avec Narcity que les tourtereaux ont répondu à toutes nos questions sur l'arrivée de David à la ferme, de leurs projets communs ainsi que de la vie familiale qui se dessine tranquillement.

La sélection de l'éditeur : LP d'OD Bali présente enfin son amoureuse et annonce qu'il sera papa

David, comment ça se passe pour toi depuis que tu as quitté ta vie dans le Grand Montréal?

David : « Ça se passe vraiment bien honnêtement, je pense que je n'aurais pas pu mieux espérer. C'est super fun ici, il y a tout le temps de quoi à faire. Je suis en télétravail à 100 % et je vais le rester aussi dans le futur alors on ne peut pas espérer mieux que d'être dans un vaste étendu plutôt que d'être en ville. »

Alex : « Quand on va sur la ferme il me dit "Ah c'est tellement le fun, on décroche, ça fait comme changer d'être devant l'ordinateur." Ça fait du bien aussi des fois de changer d'air, d'aller voir les vaches, les poules et tous les animaux sur la ferme. »


Qu'est-ce qui a été le plus dur lors de l'adaptation à la vie sur la ferme?

David : « Sérieusement, je suis vraiment pas à plaindre, j'ai l'impression d'avoir eu zéro adaptation à avoir. Valleyfield, oui c'est dans le Grand Montréal, mais reste que c'est un endroit qui est assez rural, alors ce sont des affaires que j'avais déjà tout été mis en situation.

« Saint-Elzéar, c'est comme à 35 minutes de Québec, c'est pas si éloigné que ça non plus. T'es pas comme à six heures de tout. »

Alex : « Aussi, David me l'a souvent fait remarquer, mais notre ferme comment ça fonctionne, on ne travaille pas sept jours sur sept de 5 h 00 le matin à 9 h 00 le soir. On a toujours priorisé la vie familiale alors on s'organise pour avoir des congés. »

David : « Moi, je ne connaissais rien de ça. Le monde agricole, je dis souvent en blague que ma référence d'une vache c'est quand je regardais dans un champ en conduisant en auto et je trouvais qu'elles avaient l'air toutes petites, mais en réalité c'est comme énorme.

« J'avais jamais conduit de gros tracteurs et de choses que tu vois sur une ferme. Maintenant, je trippe à conduire un tracteur. »

Sachant que le processus d'adoption est long au Québec, avez-vous commencé des procédures?

David : « On aimerait ça se donner mettons une année, voir ensemble, voir comment que c'est aussi. À date, j'ai zéro inquiétude et je pense qu'Alex c'est la même chose où est-ce que ça ne peut pas aller mieux.

« Si on a une mère porteuse ou si on va vers l'adoption, ce sont quand même des délais d'environ deux ans alors si on ne veut pas des enfants à 40 ans, il faut quand même y penser rapidement dans notre relation. »

Alex : « Ce qui est quand même intéressant, c'est qu'on se fait beaucoup écrire par des couples homosexuels qui font comme "Hey, nous on a passé par ce processus-là, si vous avez des questions, si vous voulez on peut vous aider." On va se faire épauler et on va faire un tour d'horizon de nos options aussi.

« On le sait que c'est plus compliqué qu'un couple hétérosexuel, mais c'est pas grave, on embarque là-dedans. On se laisse un peu de temps, mais ça va venir. Là on a décidé d'adopter un petit chat. (rires) On commence tranquillement. »

Comment réagissez-vous à toute cette attention reçue du jour au lendemain?

David : « On ne s'attendait pas nécessairement à ça. Je suis vraiment reconnaissant de tout l'amour que les gens peuvent nous envoyer et c'est sans arrêt. Les gens sont tellement contents de pouvoir être un peu dans notre quotidien et de voir qu'on est encore ensemble, qu'on s'aime et tout.

« Mettons, les commentaires négatifs, nous personnellement, zéro, on n'en a pas eu. Et je ne pense pas que tu peux te tanner de recevoir de l'amour. Nous, on est juste tombés en amour, on n'est pas des célébrités ou des vedettes là. »

Alex : « On se sent privilégié d'avoir ça, […] nous ça s'est comme vécu dans la télévision alors c'est sûr que ça frappe un peu plus l'imaginaire.

« Les deux on a nos entreprises, il y en a qui disait : "Voulez-vous devenir influenceurs?" Non. On a des projets d'entreprise ensemble, pour moi la ferme va toujours passer en premier, je partirai pas d'ici parce que là tout d'un coup il y a cette effervescence médiatique là. C'est plus flatteur qu'autre chose. »


Qu'est-ce qui vous a le plus surpris dans votre relation depuis la fin de l'aventure?

David : « Les deux on est assez un livre ouvert, dans le sens où c'est difficile d'être surpris de quelque chose vraiment intense. On est vraiment transparents, l'authenticité c'est une de nos valeurs. […] Il y a plein de choses qui me surprennent d'Alex à chaque jour, entre autres sa générosité. »

Alex : « Pour vrai, on est identiques dans l'émission versus dans la vraie vie. »

Quels sont vos projets communs pour les prochains mois?

David : « Là, on a déjà commencé des rénos, ça fait partie de nos projets communs. Entre autres, enlever la belle tapisserie. Sinon, on a comme un petit projet de comme fusionner deux chambres pour en faire une et prendre une partie de la chambre et faire un garde-manger walk-in.

« Après ça, on va faire un beau poulailler pour nos poules pondeuses, fini l'abri de fortune. On va les mettre proche de la serre.

« Sinon, on a des petits projets d'affaires, d'entreprise, mais ça c'est encore secret. On a comme envie de développer des projets et d'inclure aussi la famille. »

Alex : « Les deux, on carbure aussi beaucoup aux projets. C'est de ça aussi qu'on s'est rendu compte. Même s'ils ne se réaliseront pas tous nécessairement, ce n'est pas grave. Des fois, c'est le fun d'en parler, de le monter. »

Avez-vous un conseil pour ceux qui désirent s'inscrire à L'amour est dans le pré?

David : « C'est de le faire pour les bonnes raisons. L'amour est dans le pré, comparativement à d'autres émissions de téléréalité, ce n'est pas une émission à laquelle tu t'inscris pour gagner en popularité. Tu t'inscris parce que tu as réellement une quête amoureuse, de rencontrer quelqu'un et de fonder quelque chose avec cette personne-là. »

Alex : « Je pense que le conseil que je donnerais aux candidats, c'est de ne pas oublier que ce qu'on demande à nos prétendants et prétendantes, c'est quand même un sacrifice […] et d'être reconnaissant.

« De ne pas oublier que les prétendants qui s'inscrivent pour toi ne sont pas nécessairement déjà en amour avec toi. Il faut que tu les charmes toi aussi. Après ça, il faut développer une relation, il faut parler, il faut voir si on a les mêmes valeurs, les mêmes fondements. »

« Un autre conseil, je sais que c'est quand même difficile, [...] c'est d'essayer le plus possible d'oublier les caméras, de rester le plus vrai et le plus authentique. De ne pas jouer une game, façon de parler. »