Sign in
FR - Nouvelles

Trudeau dénonce les protestations devant les hôpitaux et veut les rendre criminelles

Des barricades ont été vues à travers le pays ce lundi.

Trudeau dénonce les protestations devant les hôpitaux et veut les rendre criminelles

Des manifestations anti-vaccination obligatoire sont actuellement en cours devant différents centres hospitaliers au Canada, dont à Montréal. S'il est réélu à la tête de l'Unifolié, le premier ministre sortant Justin Trudeau compte rendre illégaux et criminels ces rassemblements de protestations.

C'est ce qu'il a affirmé lors d'un point de presse à Vancouver, en Colombie-Britannique, troisième province à instaurer le passeport vaccinal pour certaines activités non essentielles, après le Manitoba et le Québec.

« À travers le pays aujourd'hui, on est en train de voir dans différents hôpitaux l'installation de barricades pour protéger les travailleurs contre les anti-vaccins. Ce n'est pas correct », dénonce le chef libéral. « Dans ce pays, on est là les uns pour les autres. »

« Obstruer le passage à tout bâtiment abritant des services de santé », comme l'a dit M. Trudeau, pourrait mener à des infractions criminelles. Cette mesure inclurait les hôpitaux, les cliniques d'avortement, les pharmacies, les centres de vaccination et les centres de dépistage.

« On va aussi rendre ça illégal d'intimider ou menacer tout professionnel de la santé, ou bien tout patient qui est en train d'aller chercher des soins », a-t-il renchéri.

C'est le mouvement Canadian Frontline Nurses (Infirmières canadiennes en première ligne, en français) qui est à l'origine de ces rassemblements qui se veulent être des vigies silencieuses qui visent à critiquer les mesures de santé publique des différentes provinces.

Toutefois, le groupe précise sur son site Web que le personnel de la santé n'est « en aucun cas » encouragé à quitter leur poste ou à abandonner leurs patients.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

La photo de couverture de gauche est utilisée à titre indicatif seulement.

Depuis le début de mois de septembre, de nombreuses manifestations contre le passeport vaccinal, le vaccin et les mesures sanitaires ont été vu autour des écoles. François Legault a annoncé ce 22 septembre à l'Assemblée nationale qu'il veut interdire les manifestations près des écoles et des hôpitaux.

Le Parti libéral du Québec a élaboré un projet de loi spécial ce 21 septembre afin d'interdire ce genre de rassemblements.
À l'assemblée nationale ce 22 septembre, le premier ministre François Legault a proposé de l'élargir et de le rendre plus strict : « M. le Président, je me suis rendu compte qu'on veut, dans ce projet de loi là, couvrir seulement les écoles primaires, secondaires. Est-ce qu'on ne devrait pas ajouter les maternelles? Est-ce qu'on ne devrait pas ajouter les services de garde? Est-ce qu'on ne devrait pas ajouter les centres de vaccination? Est-ce qu'on ne devrait pas ajouter les hôpitaux? »

Continuer à lire Show less

6 «memes» hilarants qui résument ce que les Québécois ont pensé des élections canadiennes

Même la cravate de Justin Trudeau est pareille deux ans plus tard!

Les élections fédérales se suivent et... se ressemblent au Canada. Ce 21 septembre, au lendemain de la victoire du Parti libéral de Justin Trudeau en tant que gouvernement minoritaire, comme c'était le cas depuis 2019, plusieurs citoyens et citoyennes ont réagi sur les réseaux sociaux.

Devant ces résultats sans surprise pour certain.es, les Québécois.es ont dû faire face à la situation de la meilleure manière : en faisant des memes auxquels ont peut tous relate.

Continuer à lire Show less

Plus tôt durant la campagne électorale, François Legault a fait couler beaucoup d'encre en invitant les Québécois.es à voter pour le Parti conservateur. Or, ce 20 septembre, le chef du Parti Libéral du Canada, Justin Trudeau, a été élu pour un troisième mandat consécutif. Le premier ministre du Québec est donc revenu sur les élections fédérales et a donné des explications claires sur ses déclarations.

« Je suis intervenu, je le regrette pas, pour défendre l'autonomie du Québec, puis y'a une majorité qui a voté bleu », a martelé François Legault, alors qu'il avait affirmé en conférence de presse, ce 9 septembre, que « les Québécois qui sont nationalistes, qui tiennent à ce que la nation québécoise ait plus de pouvoir, doivent se méfier de trois partis : le Parti libéral, le NPD et le Parti vert ».

Continuer à lire Show less

L'opinion publique est souvent secouée par des questions sérieuses, mais parfois les Québécois.es aiment tout simplement en savoir plus sur le lifestyle des personnalités politiques. L'ancienne barbe de Justin Trudeau a fait beaucoup jaser, mais sera-t-elle de retour les prochains mois?

Le 21 septembre en matinée, le journaliste de Narcity, Alex Melki, a été à la rencontre du premier ministre Justin Trudeau qui se trouvait à la station métro Jarry pour fêter sa victoire avec les partisan.nes de la circonscription de Papineau, à Montréal.

Continuer à lire Show less