Depuis le 7 juin, un film qui est décrit comme le Fifty Shades of Grey polonais est disponible sur Netflix. L’opinion populaire sur cet ajout est plutôt mitigée et à présent, une pétition pour le retrait du film 365 dni de Netflix circule au Québec.

Ce long métrage est une adaptation cinématographique du livre de l’autrice polonaise Blanka Lipińska, paru en 2018.

On y suit l’histoire de Laura, une directrice des ventes qui est en vacance en Sicile afin de sauver sa relation avec son amoureux Martin. 

Cependant, le voyage prend une tournure dangereuse quand la protagoniste se fait enlever par Massimo, l’homme qui, malgré lui, est à la tête de la mafia sicilienne. Celui-ci la séquestre dans le plus grand luxe, et donne à Laura un an pour tomber amoureuse de lui. 

Non seulement les critiques décrient le caractère violent de ce film, mais aussi une banalisation de la culture du viol.

Au Québec, les téléspectateurs ont un discours nuancé autour de ce film, alors que certaines personnes n’y voient qu’une fiction. 

Cela dit, d’autres ne pensent pas qu’une histoire de la sorte devrait être aussi facilement accessible, car elle glorifie une relation toxique et violente. 

La pétition est adressée à Netflix et Netflix France, mais elle circule également au Québec. En 15 heures, elle approche déjà de son premier objectif de 1 000 signatures, avec 846 personnes ayant signé au moment d’écrire ces lignes.

Voici une partie de ce que revendique cette pétition : 

« Netflix propose le film 365 dni, l’histoire d’un homme qui séquestre, violente et agresse sexuellement une femme pour qu’elle tombe amoureuse de lui. Ce résumé vous fait vaciller ? C’est pourtant ce qui se passe dans le film. Ce film met en avant la culture du viol et en présentant cela comme quelque chose de romantique, il est irrespectueux vis-à-vis de toutes les victimes de violences sexuelles.

À aucun moment, la notion de consentement n’est respectée, les agressions sexuelles sont extrêmement nombreuses, l’agresseur menace à de nombreuses reprises sa victime de lui faire du mal si elle refuse de le laisser faire ce qu’il veut avec elle. »

C’est le Collectif Soeurcières, qui milite pour la cause féministe et dénonce largement les violences faites aux femmes, qui est derrière cette pétition. 

365 dni n’est peut-être qu’une fiction, mais il sera intéressant de voir quelle position prendra Netflix face à cette réaction du public. 


On rappelle à toute personne victime de violence ou connaissant une personne en détresse que plusieurs ressources existent, comme SOS violence conjugale disponible 24/24 7 jours semaine au 1 800 363-9010.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter