D'importantes éclosions de COVID-19 sont apparues à la suite de rassemblements et de fêtes dans différents bars de la province. Après avoir interdit les activités de karaoké au Québec dans les lieux publics fermés, voilà que le gouvernement Legault annonce qu'il déconseille « fortement » le karaoké à la maison.

Une annonce a été faite hier, mais le ministère de la Santé et des Services sociaux vient de confirmer le tout par voie de communiqué, ce vendredi 11 septembre.

Les activités de karaoké organisées dans un lieu privé rassemblant des personnes n'habitant pas à la même adresse sont pour leur part fortement déconseillées.

Ministère de la Santé et des Services sociaux

La décision de suspendre les activités de karaoké dans les bars dès aujourd'hui survient, alors que certains cas de transmission liés à celles-ci ont été déclarés dans les dernières semaines, comme au bar Le Kirouak, à Québec.

Selon le ministère, plusieurs facteurs de risque sont à prendre en compte, comme la projection de gouttelettes respiratoires lorsque les personnes chantent, la proximité entre les participants et le partage des micros.

Afin de retracer le plus facilement possible les personnes présentes, en cas d'une éclosion, les tenanciers de bars devront aussi tenir un registre des clients qui entrent dans leur établissement.

Partage ton histoire
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications