Depuis la rentrée scolaire, il ne s'est pratiquement pas passé une journée sans qu'un établissement scolaire fasse les manchettes, en raison du nouveau coronavirus. Voilà qu'une autre école de Québec est atteinte par la COVID-19.

Après la Polyvalente de Charlesbourg et l'école secondaire Jean-de-Brébeuf, les écoles primaires Jules-Émond et Les Prés-Verts, c'est au tour de l'école secondaire de Neufchâtel d'être aux prises avec une éclosion de COVID-19.

Dans un communiqué envoyé aux parents, disponible sur le site Web Covid Écoles Québec, la santé publique de Québec affirme qu'un seul cas a été détecté parmi les élèves et les enseignants. 

« Pour limiter la transmission du virus, il a été demandé aux parents des enfants qui ont été en contact étroit avec la personne atteinte de garder leur enfant à la maison », peut-on lire.

Le nombre de personnes touchées par cette nouvelle éclosion n'a toutefois pas été spécifié. En tout et partout, ce sont plus d'une centaine d'élèves qui se voient être en congé forcé, selon le Journal de Québec

En début de semaine, trois cas de COVID-19 ont été détectés chez des élèves de la Polyvalente de Charlesbourg et de l’école secondaire Jean-de-Brébeuf, forçant un isolement préventif de 81 élèves.

Selon le site Covid Écoles Québec, 34 établissements scolaires de la province ont une éclosion. 

Toutefois, le virus n'aurait pas été contracté au sein même des établissements scolaires, mais à l'extérieur, a précisé la santé publique, ce lundi.

Pour l'instant, la Ville de Québec serait l'épicentre de la province, selon les derniers chiffres de l'Institut national de la santé publique (INSPQ), détrônant ainsi Montréal.

Parmi les 122 nouveaux cas répertoriés lors de la dernière mise à jour, hier, 22 d'entre eux proviennent de la métropole, soit 18 %, et 31 de la région de Québec, soit 25 %.

Alors qu’une augmentation de cas de COVID-19 sévit dans la province, le premier ministre François Legault a avoué lundi dernier, lors d’un point de presse, qu’il y avait un «relâchement général» au Québec.

Il a tenu à faire un appel à tous les Québécois de se montrer compréhensifs.

« Ça fait six mois que les gens font des efforts et souhaiteraient revenir à la normale. C’est un peu normal d’être fatigué des consignes. »  

« Pensez d’abord à nos enfants. Il faut que nos enfants restent à l’école au moins jusqu’à Noël », a-t-il lancé.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications