C'est officiel, les propriétaires et la clientèle peuvent se réjouir : le gouvernement Legault a annoncé la réouverture des restaurants du Québec à compter du 15 juin prochain. Même si le grand Montréal demeure pour l'instant exclu de l'équation jusqu'au 22 juin, ce sont des centaines de salles à manger québécoises qui se remettent déjà en marche.

Elles devront d'ailleurs toutes se plier à de nombreuses mesures sanitaires. Voici donc à quoi tu peux t'attendre lors de ta prochaine sortie au resto.

En fin de journée le 8 juin, peu après l'annonce de François Legault, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a partagé, par voie de communiqué, son plan d'encadrement et sa trousse d'outils pour la réouverture des restaurants.

Le guide en question se décline en cinq grandes mesures, qui sembleront sans doute déjà familières pour plusieurs. 

  • « L'exclusion des personnes symptomatiques des lieux de travail. »

Si un employé présente des symptômes qui pourraient être liés à la COVID-19, il ne doit pas se présenter au travail. Et s'il s'y trouve déjà, il doit être isolé sur-le-champ. Son employeur est tenu d'agir avec discrétion dans le respect de la vie privée de son employé.

De plus, les clients qui se présentent sur place avec de tels symptômes se verront dans l'obligation de rebrousser chemin.

  • La distanciation physique.

Deux mètres de distance doivent être maintenus, dans la mesure du possible, entre les employés.

Des barrières physiques doivent être installées entre les employés et les clients aux caisses.

Les serveurs aux tables devront, quant à eux, porter des masques.

  • L'hygiène des mains.

Les employés devront se laver les mains le plus souvent possible. Et le paiement sans contact doit être privilégié.

S'ajoutent à ces trois points :

  • La mise en application stricte de l’étiquette respiratoire.

  • Le nettoyage assidu des outils, des équipements et des surfaces fréquemment touchés.

À noter aussi que le nombre de clients à l'intérieur de la salle à manger sera restreint et que les consignes destinées aux clients ainsi que les mesures sanitaires appliquées devront être affichées clairement dans le restaurant.

De plus, du désinfectant à mains devra être mis à la disposition de la clientèle et l'échange d'objets comme les menus devra être limité.

Sans contredit, toutes ces mesures alourdiront la charge de travail des propriétaires et de leurs employés, en plus de transformer quelque peu l'expérience client au sein des salles à manger du Québec. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter