christian dube

Le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, était de passage sur le plateau de Tout le monde en parle (TLMEP) ce dimanche 15 janvier. En plus de devoir répondre aux diverses questions concernant la situation toujours difficile dans les urgences ainsi que dans le système de santé plus globalement, il a dû faire preuve de transparence quant à l'influence de la controversée firme-conseil McKinsey durant la gestion de la pandémie.

« Les fonctionnaires me recommandaient de travailler avec McKinsey pour une raison : on était au début de la pandémie. Les gens nous disaient "McKinsey a avisé des pays comme la France, l'Italie, l'Allemagne" qui étaient trois-quatre mois en avance sur nous », a expliqué le ministre de la Santé, avant d'ajouter : « Avec du recul, ce qu'on a appris de McKinsey à ce moment-là a été excessivement bénéfique. »

Keep reading... Show less

Le temps des Fêtes risque d'être encore ardu dans les hôpitaux cette année. Depuis plusieurs mois déjà, trois virus très contagieux courent dans la province, soit l'influenza, la COVID-19 et le syncytial (VRS). À quelques jours des festivités, les expert.es en santé craignent un engorgement des urgences accru.

« La période des Fêtes va être difficile, dans nos urgences particulièrement, parce qu'on sait que les contacts vont augmenter. On le sait. C'est normal, on ne limite pas les contacts. [...] C'est déjà difficile dans les urgences, il faut leur donner un coup de main parce qu'on sait qu'il va y avoir un achalandage supplémentaire qui va suivre la période des Fêtes », a expliqué le ministre de la Santé, Christian Dubé, en mêlée de presse ce mercredi.

Keep reading... Show less

À quelques jours des Fêtes, le ministre de la Santé, Christian Dubé, ne semble pas encore en vacances alors qu'il fera le point sur la situation dans les urgences au Québec ce 21 décembre.

C'est lors d'une mêlée de presse à 10 h ce mercredi que le ministre s'adressera aux représentant.es des médias pour aborder le sujet de l'arrivée des Fêtes, car celles-ci risquent d'avoir un impact dans les hôpitaux de la province.

Keep reading... Show less

Le 5 décembre 2022, lors d'une conférence de presse, le directeur national de santé publique, Dr Luc Boileau, a évoqué une augmentation importante de cas liés à l'influenza et de la COVID-19 durant les prochaines semaines au Québec : « Cette situation est pour nous préoccupante. [...] II faut s'attendre à un plus grand nombre de cas et d'hospitalisations. »

Nez qui coule, gorge sèche, toux, douleurs musculaires et même de la fièvre; le virus de la grippe engendre plusieurs symptômes désagréables et affectent nombre de personnes ces jours-ci dans la province, étant très contagieux. En raison de cette épidémie, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a annoncé ce 13 décembre qu'un médicament contre l'influenza, appelé oseltamivir, sera maintenant accessible gratuitement.

Keep reading... Show less

L'arrivée des temps froids rime souvent avec nez qui coule et gorge sèche au Québec. Si ce scénario peut te sembler banal, il ne l'est pas aux yeux des expert.es de la Santé publique. Alors que les services pédiatriques débordent depuis plusieurs semaines, le nouveau variant de la COVID-19, le BQ.1.1, l'influenza et le virus respiratoire syncytial (VRS) se propagent et sont particulièrement virulents chez les plus jeunes de la province.

Afin de faire le point sur l'évolution des maladies respiratoires infectieuses, le directeur national de santé publique, le Dr Luc Boileau, tiendra une conférence de presse ce 5 décembre à 14 h. Sa dernière présence médiatique remonte au 16 novembre 2022. Accompagné du ministre de la Santé, Christian Dubé, il avait recommandé trois mesures à la population, soit de porter un masque dans les lieux publics achalandés, de se laver les mains régulièrement et de rester à la maison en cas de fièvre.

Keep reading... Show less