Maintenant que le premier ministre, François Legault a annoncé hier, dans un point de presse, les nouvelles restrictions pour le temps des Fêtes au Québec, plusieurs questions demeurent à propos des déplacements entre régions.

Pourras-tu aller voir ta grand-mère qui vit à Matane? Pourras-tu aller à ton chalet situé à Mont-Tremblant ? Est-ce que ton cousin du Bas-Saint-Laurent pourra être présent au party de famille?

Le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, et le premier ministre ont été clairs à ce sujet : les déplacements interrégionaux et d'une zone à l'autre ne sont pas recommandés pendant les Fêtes.

Ce n'est pas recommandé. Si c'est fait, mettons qu'il y a des situations particulières où ça doit être fait, beaucoup beaucoup de précautions.


Horacio Arruda

Le Dr Arruda a ajouté : « Vous vous rappelez aussi que quand vous venez d'une région rouge, vous devez appliquer dans la région où vous allez la même chose. 

Par contre, on est conscients que dans certaines situations, ça pourrait arriver. Si jamais ça arrivait, même si ce n'est pas recommandé, il faut vraiment appliquer les mesures ».

Legault a mentionné à son tour que « ce n'est pas souhaitable ».

Il donne l'exemple de quelqu'un de Montréal souhaitant aller à son chalet à Mont-Tremblant et rappelle que cette personne devra amener sa nourriture, rester au chalet et ne pas aller au restaurant. 

Alors que les rassemblements privés de plus 10 personnes ont été acceptés du 24 au 27 décembre, il faut tout de même respecter le deux mètres avec nos proches. 

Le Gouvernement du Québec demande par contre aux gens de ne pas avoir de contact une semaine avant et une semaine après Noël pour limiter la propagation. 

Les partys de bureau et les rencontres au jour de l'An ne seront pas permis.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications