C’est maintenant officiel : les marchés de Noël pourront avoir lieu au Québec, mais ils devront être moins festifs. Signe que le temps des Fêtes s’installe lentement, mais sûrement dans la province.

Les ministres du Tourisme Caroline Proulx et de l’Économie et de l’Innovation Pierre Fitzgibbon l’ont annoncé conjointement dans un communiqué, ce mercredi.

Le tout s’est décidé en collaboration avec la direction nationale de la santé publique du Québec.

J'encourage tous les Québécois à aller visiter les marchés de Noël [...] pour vivre la magie des Fêtes.


Caroline Proulx, ministre du Tourisme du Québec

Toutefois, les marchés de Noël risquent d’être légèrement différents, pandémie de COVID-19 oblige.

Ainsi, les attroupements seront donc à éviter et, pour s’y faire, les différentes organisations devront s’abstenir de « toute forme d’animation ».

« Il est recommandé d’éviter également les dégustations dans les régions aux paliers d’alerte orange et rouge », précise le communiqué.

Le gouvernement incite les Québécois et Québécoises à s’y rendre et « y encourager les commerçants et artisans locaux ».

Pour faire respecter la distanciation physique, la capacité d’accueil sera déterminée selon l’espace disponible.

Pour les marchés intérieurs, le port du couvre-visage sera obligatoire et des stations de désinfection seront à la disposition de la clientèle.

*Photo de couverture à titre indicatif seulement. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications