Les Québécois et Québécoises pourraient mordre à la poussière, puisque François Legault confirme que les rassemblements à Noël pourraient ne pas avoir lieu. Toutefois, la donne peut changer. 

Le premier ministre ne s’en est pas caché, ce mardi 1er décembre, lors de la mise à jour sur la COVID-19 ; « en ce moment, on ne va pas dans la bonne direction. »

D’ici le dépôt de la décision finale, prévue le 11 décembre prochain, les comportements à risque seront à éviter.

Je vous le dis, il nous faut maintenant aussi abaisser le [nombre de cas quotidien] si on veut être capables de se permettre ces deux rassemblements de Noël


Dr Horacio Arruda, directeur de la santé publique du Québec

D’abord, le chef d’État précise d’emblée que si le nombre d’hospitalisations continue d’augmenter, « malheureusement, ça ne sera pas possible d’avoir les deux rassemblements à Noël. »

La semaine dernière, le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, a martelé qu’il fallait que le nombre de cas de COVID-19 doive retourner sous les 1 000 par jour.

Aujourd’hui, Dr Arruda a précisé que différents facteurs pèseront dans la balance, venu le temps de rendre une décision.

Parmi ceux-ci se trouve la capacité de dépistage et de traçage. Ce dernier étant particulièrement difficile, le premier ministre a demandé aujourd'hui aux Québécois de répondre aux appels de la santé publique.

Rappelons que Québec a permis, sous certaines conditions, deux rassemblements de 10 personnes maximum du 24 au 27 décembre prochain.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications