Au lendemain des élections aux États-Unis, les résultats ne sont pas encore dévoilés, mais de nombreux Américains sont déjà anxieux de voir ce qui les attend. Non seulement plusieurs ont partagé leur intention de déménager au Canada, mais le mot-clic « Come to Canada » est aussi viral au pays.

Le seul hic, c'est qu'il ne s'agit pas vraiment d'une invitation, mais bien le contraire. 

À l'aide de memes, de gifs, et de blagues assez directes, des centaines de Canadiens ont fait savoir à nos voisins du sud de rester de leur côté de la frontière.

Plusieurs ont d'abord offert leur soutien moral aux Américains, mais ils ont rapidement changé leur fusil d'épaule; « ne venez pas au Canada » était plutôt le mot d'ordre. 

La sélection de l'éditeur: Valérie Plante appuie Kamala Harris et Joe Biden au nom de Montréal et ça fait réagir

Au Canada, l'anxiété se faisait bien ressentir tout au long de la journée du 3 novembre alors que tous les yeux étaient rivés sur les États-Unis. 

« Vous avez voté pour ce que vous vouliez, s'il vous plaît n'essayez pas de #venirauCanada, #LeCanadaestfermé », a tweeté cet internaute. 

Tout en rappelant que les Canadiens ont la réputation d'être gentils, « on ne l'est pas tant que ça », a fait savoir cet utilisateur avant de demander de ne pas traverser la frontière — au moins, il a dit « s'il vous plaît »! 

Ici, un point important a été soulevé : il n'y aura pas assez de sirop d'érable pour tout ce monde-là. 

Décidément, cette tendance sur Twitter n'était pas un faire-part aux Américains. 

Tandis que Justin Trudeau n'a pas voulu prendre position dans les dernières 24 heures, son collègue à l'Assemblée et chef du NPD, Jagmeet Singh, ne s'est pas retenu de son côté. 

Il a entre autres affirmé que le « monde serait une meilleure place » si Trump perd ces élections.

Comme quoi les Canadiens ne peuvent pas toujours être polis.

#Sorrynotsorry.

Cet article traduit de l'anglais a initialement été publié sur Narcity Canada.