Sign in

Le plus grand réseau de plein air de la province, la Sépaq, engage partout au Québec et les employés ont droit à des hike gratuits en tout temps dans l'ensemble des parcs.

En effet, travailler pour cette société donne un accès gratuit à différents sites ainsi que divers rabais allant jusqu'à 50 % sur les produits et les services du réseau.     

Au niveau des salaires, ils varient selon le poste et l'échelle salariale en vigueur. 

La sélection de l'éditeur : Un circuit à la Mario Kart grandeur nature sur 3 étages ouvre en 2021 près de Montréal

13,65 $ et 21,31 $ Taux horaire selon le poste

Actuellement, le taux horaire se situe à partir de 13,65 $ pour les journaliers en entretien et 21,31 $ pour les postes de responsables à l'accueil. Il augmentera pour offrir entre 14,95 $ et 22,44 $ à partir du 1er janvier 2021. 

La plupart des emplois proposés sur le site Web sont temporaires. Ils débutent en décembre et se terminent en mars.

Tu peux, entre autres, postuler pour devenir commis au service à la clientèle, préposé à l'accueil ou journalier en entretien.

Parmi les offres, on en retrouve plusieurs qui ne requièrent que peu ou pas d'expérience.

Certaines demandent d'être bilingues, d'avoir l'équivalent d'un secondaire cinq et/ou quelques expériences pertinentes reliées à l'emploi convoité.

En ce qui concerne le lieu de travail, la Sépaq cherche à pourvoir des postes dans divers coins du Québec, comme au Parc national d'Oka, au Mont-Orford, au Bic, au Monts-Valin et même en Gaspésie.  

Certains parcs nationaux et réserves fauniques tiennent également une banque de candidatures spontanées pour répondre à leurs besoins au fil des saisons. 

Emplois dans les parcs nationaux

Salaire : Entre 13,65 $ et 21,31 $

Compagnie : Sépaq

Pourquoi tu devrais postuler : Pour travailler en pleine nature et profiter d'un accès gratuit sur l'entièreté du réseau de plein air à travers le Québec.

Pour postuler, c'est ici

Elle n'est pas nécessairement l'athlète la plus connue du Québec, mais ça ne l'empêche pas de briller aux Jeux paralympiques Tokyo 2020. La Québécoise Aurélie Rivard a remporté cinq médailles en cinq épreuves depuis le début de l'évènement international et elle n'a pas fini d'impressionner la galerie, alors qu'elle pourrait revenir au pays décorée d'un sixième titre.

Les Jeux de Tokyo sont sur le point de prendre fin, ce dimanche 5 septembre. Il y a pas mal d'athlètes canadien.nes qui ont profité de leur passage dans la capitale nippone pour mettre la main sur plusieurs médailles. Aurélie Rivard ne fait pas exception à la règle, puisqu'elle terminera son séjour à Tokyo au 200 mètres quatre nages individuel en paranatation prévu ce vendredi 3 septembre.

Continuer à lire Show less

À l'instar de la Colombie-Britannique, du Manitoba et du Québec, l'Ontario a décidé d'emboîter le pas quant à l'instauration d'un passeport vaccinal pour ses citoyens et citoyennes. Avec leur nouvelle preuve de vaccination, les Ontarien.nes pourront avoir accès à plusieurs lieux et activités non essentielles.

Le gouvernement de Doug Ford a présenté ce mercredi 1er septembre les grandes lignes de ce nouveau certificat vaccinal temporaire qui entrera en vigueur le 22 septembre prochain, lors d'une conférence de presse. Il a rappelé son souhait d'un passeport pancanadien plutôt que par province.

Continuer à lire Show less

La Sureté du Québec (SQ) du Bas-Saint-Laurent est aux aguets, alors qu'une alerte AMBER a été déclenchée tard, mardi le 31 août, pour retrouver un petit bambin de trois ans, vraisemblablement enlevé par son père.

Selon les informations de l'alerte, Jake Côté aurait été enlevé mardi vers 13 h 45 à Sainte-Paule, en périphérie de Matane, par son père David Côté, 36 ans. Ils auraient été vus tous les deux pour une dernière fois dans la rue Banville aux alentours de 17 h 15.

Continuer à lire Show less

Les « jeunes » sont-iels vraiment désintéressé.es par la politique? Pas nécessairement. Que ce soit pour parler de crise du logement, d'environnement ou d'emploi, les 18-34 ans sont là pour faire entendre leur voix et leurs votes ont un impact sur les élections fédérales, selon la députée libérale sortante Mélanie Joly.

Qui ne se souvient pas de la première fois qu'iels ont fait un « X » à côté de son ou de sa candidat.e préféré.e parce qu'iel répondait à ses besoins en tant que citoyen.ne? Le droit de vote, ça le dit, c'est un droit acquis et aller l'exercer, « c'est vraiment important », souligne-t-elle à Narcity entre deux séances de porte-à-porte.

Continuer à lire Show less