FR - Vedettes

Gabrielle Marion dans un film québécois tourné en pandémie : elle dévoile tout

Elle a été sélectionnée parmi une centaine de candidatures.
Gabrielle Marion dévoile tout sur son rôle dans «Lorsque le cœur dérange»

La youtubeuse connue pour ses vidéos sans tabous n'en est pas à son premier projet d'envergure. Après une web série et un livre tous deux sortis en 2019, Gabrielle Marion tient un rôle dans un film québécois qui devrait sortir en 2021.

Lorsque le cœur dérange est un long métrage de fiction réalisé par Philippe Cormier. 

Gabrielle s'est entretenue avec Narcity pour parler de son rôle dans ce film, dont le tournage se déroule en pleine pandémie.

La sélection de l'éditeur : Alicia Moffet publie une story de son amoureux Alex par erreur et revient sur l'incident

Elle parle avec enthousiasme du processus d'audition, des répétitions, de son rôle, et de ses aspirations pour le futur. 

Peux-tu nous parler du film et du rôle que tu y joues?

« C'est un drame québécois, c'est vraiment, vraiment… Tsé je veux pas non plus révéler des punchs du film, mais le sujet est vraiment intéressant. L'histoire est vraiment nice. Y'a pas beaucoup de film ce genre-là au Québec en partant je trouve.

« J'ai pas un gros rôle, en même temps c'est mon premier rôle en tant qu'actrice fait que it is what it is. Mais je te dirais que c'est quand même un rôle super important, parce que je suis comme la twist dans le film qui fait en sorte que tu réalises c'est quoi le punch.

« Je suis genre une secrétaire d'avocat un peu b*tch, un peu snob, qui a une attitude de m*rde si je peux dire ça comme ça, mais étrangement, c'est un rôle super important… »

Elle nous dévoile aussi de quelle manière le personnage de Channel lui ressemble :

« En termes de personnalité, moi je suis zéro b*tch dans la vie en tant que telle, mais j'ai une tendance à être capable d'avoir un petit personnage over extra, puis ce côté-là s'adonne très bien avec Channel. »

Elle adore pouvoir ainsi explorer la facette too much, extra qu'elle démontre parfois dans ses vidéos YouTube.

Comment se sont déroulées les auditions ?

Bien qu'on l'ait approchée, Gabrielle est passée par le processus d'audition aux côtés d'une centaine d'autres personnes, pour finalement décrocher le rôle, ce dont elle est bien fière.

« On m'avait demandé d'aller faire les auditions, le producteur savais déjà un peu j'étais qui, pis il voulait caster une femme comme moi, […] qui avait un peu un physique qui fittait avec le rôle en tant que tel. Puis, ce qui est intéressant aussi c'est qu'il a choisi une femme trans pour jouer un rôle de femme cisgenre, hétérosexuelle, hétéronormatif genre.

C'est vraiment cool parce que ça arrive pas souvent… Souvent on va prendre une personne trans pour jouer une personne trans. »

Comment se déroulent les répétitions et les tournages durant la pandémie? 

C'est le dimanche 18 octobre que Gabrielle tournait « sa grosse scène », qui demandait environ sept heures de travail selon ses dires.

À cause de la pandémie, elle révèle que les répétitions sont faites en petit groupe :

« UDA ont beaucoup de restrictions par rapport à tout ça, fait qu'il faut que ça soit super bien séparé [...] pour pas qu'il y ait trop de gens qui se croisent...»

« Ça complexifie pas mal les choses la COVID, pis y'a même eu du retard dans le tournage, le tournage était censé être fait, fini au mois d'août pis là finalement c'est filmé au mois d'octobre. »

Lors des jours menant au tournage, elle avait très hâte et elle raconte que de répéter avec des acteurs établis lui a apporté beaucoup de confiance.

Maintenant que tu as le pied dans le milieu, as-tu des projets en tête?

Ayant baigné dans le théâtre plus jeune, elle aimerait maintenant faire plus d'auditions.

« J'aimerais vraiment, vraiment ça un peu plus exploiter tout ça, plus aller dans des castings, faire plus d'auditions. »

Elle considère aussi suivre des cours de théâtre et de jeux d'actrice afin de peaufiner ses talents de comédienne.

Pour Gabrielle, Lorsque le cœur dérange est à voir absolument.

Plusieurs Québécois.es étaient concerné.es par la perte d'emplois durant la pandémie, mais il semblerait que le marché du travail au Québec s'améliore puisque 99,6 % des emplois perdus ont été récupérés au troisième trimestre 2021.

Le taux de chômage est actuellement à 5,9 % alors qu'en 2018 et 2019, il se maintenait entre 5 % et 5,5 %, selon le nouveau rapport de l'Institut de la statistique du Québec, Comment évolue la participation au marché du travail en temps de pandémie au Québec et ailleurs au Canada?, publié ce 27 octobre.

Continuer à lire Show less

Est-ce plus difficile d'être père pendant la pandémie? C'est une question soulevée par une nouvelle étude menée par le sociologue Jacques Roy, chercheur au Pôle d'expertise et de recherche en santé et bien-être des hommes (PERSBEH) qui rapporte que les pères de 18 à 34 ans auraient été particulièrement touchés par la crise sanitaire.

Cette analyse a été réalisée grâce à un sondage effectué auprès de 2 740 hommes québécois, dont 622 pères, en janvier 2021, soit au moment de la deuxième vague de la pandémie.

Continuer à lire Show less

« Le pire est derrière nous » indique François Legault à propos de la pandémie au Québec

« On a réussi à éviter une quatrième vague de grande ampleur ».

Après plusieurs années de pandémie au Québec, François Legault, le premier ministre du Québec, souvent critiqué pour sa gestion de la crise, s'est adressé aux Québécois.es pour leur dire que « le pire » est passé.

« La bonne nouvelle, c'est qu'on est vraiment en train de se sortir du pire de la pandémie », a indiqué François Legault, ce 16 octobre, dans une publication Facebook, avant d'énumérer les mesures mises en place par le gouvernement pour gérer la crise sanitaire comme la vaccination de 90 % de la population des 12 ans et plus.

Continuer à lire Show less

Malgré une quatrième vague qui frappe lentement, mais sûrement le pays, une 44e élection générale a été déclenchée ce week-end. Or, avec la pandémie toujours présente, aller voter ne sera pas tout à fait pareil qu'à l'habitude et Élections Canada explique à quoi la population peut s'attendre.

Que ce soit par anticipation, par la poste ou le jour de l'élection, les Canadiens et Canadiennes auront du choix pour élir le prochain gouvernement et exercer leur droit de vote, une fois inscrit.es à la liste électorale.

Continuer à lire Show less