Recherche sur Narcity

Jagmeet Singh réagit au boycottage à la NBA et parle de racisme au Canada

Il lance une flèche au premier ministre du Canada
Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Jagmeet Singh réagit au boycottage à la NBA et parle de racisme au Canada

Le monde du sport a mis une fois de plus son pied à terre, alors que plusieurs équipes sportives américaines ont décidé de boycotter leur match, hier soir. Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, a d’ailleurs réagi sur les réseaux sociaux.

Après George Floyd, cet homme de Minneapolis mort étouffé par le genou d’un policier en mai dernier, le tout survient à la suite de l’affaire Jacob Blake, un autre Afro-Américain ayant été grièvement blessé par sept coups de feu d’un policier, en début de semaine.

La sélection de l'éditeur :Ardène organise une MÉGA vente où tout est 5 $ et moins dès septembre à Montréal

Les événements de la veille aux États-Unis se veulent sans précédent, et ce sont les joueurs de la NBA qui ont mené le bal. 

D’ailleurs, le chef du NPD, Jagmeet Singh, avait une flèche à lancer à l’endroit de Justin Trudeau, en lien avec le racisme systémique au Canada.

Dans son tweet, M. Singh affirme que le premier ministre Justin Trudeau pourrait « apporter des changements », mais ne le fait pas.

« Le racisme systémique n’exige rien de moins qu’un changement systémique », écrit le néo-démocrate dans une enfilade de tweets.

Il a aussi rappelé l’histoire de la Torontoise de 29 ans, Regis Korchinski-Paquet, décédée à la suite d’une intervention policière, alors qu’elle était en détresse psychologique.

Le premier ministre Trudeau a toutefois mentionné en juin dernier, dans la foulée de l’affaire George Floyd, que pour « beaucoup trop de Canadiens », ce qui se passe de l’autre côté de la frontière « sont des scènes familières  » et que « le racisme envers les noirs, la discrimination systémique, l’injustice, ça existe aussi chez nous ».

Au Québec, la mairesse Valérie Plante avait tenu à affirmer, en juin dernier, qu’il y avait bel et bien du racisme systémique dans la métropole et que l’on devait « s’y attaquer ».

Elle a souligné que de nombreuses personnes « dénoncent un traitement inéquitable envers les personnes racisées et les autochtones », depuis les dernières années. 

Plusieurs personnalités québécoises ont d’ailleurs porté leur voix à la cause, comme Fabrice Vil, Georges Laraque et Naila Rabel.

Du côté du gouvernement, François Legault affirme toujours que le racisme systémique n’existe pas dans la Belle Province.

Recommandé pour toi

Loading...