Mobile sign in image
Sign in

Depuis le 8 mars, tous les élèves du primaire en zone rouge doivent porter un masque de procédure, alors qu'en zone orange il est seulement obligatoire pour les 5e et 6e années. Les enfants de la 1re à la 4e année doivent le porter dans les aires communes.

En conférence de presse ce mardi 9 février, François Legault a déploré le fait que certains parents gardent leurs enfants à la maison en raison de ces nouvelles directives.

La sélection de l'éditeur : Khate Lessard partage une photo « body positive » et dénonce une injustice sur Instagram

En effet, plusieurs parents québécois sont contre la directive de la Santé publique.

Le Collectif-parents Québec, qui regroupe plus de 2 000 parents, s'est même formé pour protester. Au moment d'écrire ces lignes, le groupe Facebook compte 13 600 membres.

« Nos enfants masqués du matin au soir, dans les transports, les corridors, en classe, à l’extérieur, c’est inacceptable. À quel point cette décision affectera leur motivation, leur réussite scolaire? », s'inquiète le Collectif dans une lettre ouverte à François Legault et au ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge.

« Les enfants sont capables de s'adapter pas mal plus qu'on pense pour porter un masque », a lancé le premier ministre à ce sujet.

« Deuxièmement, c'est pas par plaisir [qu'on impose cette mesure] », argumente-t-il. « Les enfants au primaire, c'est dangereux de pas porter le masque actuellement avec le variant. »

Il a également fait référence aux différents endroits, comme l'Ontario et la France, qui privilégient cette règle sanitaire en milieu scolaire.

« Je trouve ça tellement triste qu'on prive des enfants d'aller à l'école actuellement, parce qu'il y a des parents qui sont pas d'accord. »

« Ça n'a pas de bon sens », s'est-il exclamé en terminant.

C'est dans un long message publié sur Facebook résumant ses dix dernières années dans l'oeil du public québécois que le politicien Gabriel Nadeau-Dubois a annoncé, ce dimanche 26 septembre, qu'il sera bientôt papa.

« Au printemps prochain, mon amoureuse Maëlle et moi aurons un bébé. Il devrait venir au monde au mois de mars », a écrit celui qu'on a d'abord connu en 2012, au printemps érable.

Continuer à lire Show less

La rentrée scolaire approche à grands pas et à quelques jours de la fin des vacances, de nouvelles mesures se sont ajoutées. Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, a annoncé ce 24 août, en conférence de presse, que le masque sera obligatoire en classe au secondaire et au primaire dans neuf régions du Québec.

S'il avait été annoncé le 11 août dernier que le masque ne serait obligatoire que dans les aires communes et dans le transport en commun, la montée du variant Delta continue d'inquiéter et « il force à avoir une approche prudente » pour la rentrée, selon ce qu'a indiqué le ministre Roberge.

Continuer à lire Show less

Ce n'est qu'une question de jours avant que les élèves du primaire et du secondaire ne retournent sur les bancs d'école et avant l'implantation officielle du passeport vaccinal. Or, l'heure est aux annonces de la part du gouvernement du Québec. Au menu : deux conférences de presse pour le prix d'une.

Ce mardi 24 août, les Québécois.es devront être rivé.es à leur écran à deux occasions, si l'on exclut les Jeux paralympiques de Tokyo 2020.

Continuer à lire Show less

Les travailleurs et travailleuses du Québec n'auront plus à porter obligatoirement le couvre-visage à l'extérieur lors de chaleurs extrêmes, a annoncé la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), ce lundi 2 août.

« En raison des périodes de canicule estivales et des risques liés à la chaleur excessive, nous avons pris la décision [...] de tolérer le retrait du masque de qualité sur les lieux de travail », mentionne par voie de communiqué le ministre du Travail, Jean Boulet, ajoutant qu'il fallait tout de même « agir avec précaution ».

Continuer à lire Show less