Élisabeth Rioux et Bryan McCormick : Que se passe-t-il?

De lourdes accusations ont été portées.
Éditrice, Narcity Québec
Élisabeth Rioux et Bryan McCormick : Que se passe-t-il?

En septembre dernier, le couple connu pour être très transparent avec ses abonnés Instagram avait révélé qu'il vivait des moments difficiles. Quelques semaines plus tard, Bryan McCormick a confirmé la rupture d'Élisabeth Rioux et lui. 

Le lundi 9 novembre, Élisabeth a voulu mettre les choses au clair et Bryan a répondu. 

Dans une série de stories Instagram, l'entrepreneuse, qui voulait initialement garder le tout privé, porte de lourdes accusations contre le père de sa fille, Wolfie, appuyant le tout de photos.

De son côté, Bryan réfute toutes les accusations, toujours via ses réseaux sociaux. 

Selon Élisabeth, la police serait déjà impliquée dans ce dossier.

La sélection de l'éditeur : Les toutes premières photos du manoir de Star Académie 2021 sont dévoilées

Attention, nous désirons vous avertir que cet article contient du contenu graphique qui pourrait choquer certains lecteurs.

Que se passe-t-il entre Élisabeth Rioux et Bryan McCormick? 

En fin d'après-midi, le lundi 9 novembre, Élisabeth Rioux a partagé une story Instagram en réponse à celle de Bryan, sur laquelle on pouvait lire une blague sur l'infidélité.

Élisabeth a voulu mettre les choses au clair en précisant que si cette blague faisait référence à elle, elle n'avait jamais été infidèle et que la raison pour laquelle ils ne sont plus ensemble est qu'il aurait été violent.  

Suite à cela, ils ont chacun défendu leur point sur leurs plateformes respectives.  

La version d'Élisabeth Rioux

[rebelmouse-image 26000745 photo_credit="elisabethrioux | Instagram" expand=1 original_size="821x1454"] elisabethrioux | Instagram

Selon la nouvelle maman, elle se devait de réagir, car Bryan utilisait son silence « contre elle ».

« Ça fait des mois qu'il me diffame discrètement sur Instagram alors que j'essaie de garder le tout secret, peu importe toutes les questions qu'on me pose, parce qu'il parlait de moi à mes fans et abonnés. Il disait que j'étais folle et que j'ai appelé la police pour rien, que je lui aie volé Wolfie. »

Élisabeth ajoute qu'elle ne souhaitait pas partager des images choquantes, mais qu'elle veut prouver qu'elle ne ment pas. 

Elle a donc révélé, avec des photos, des bleus qu'elle avait sur le visage, le cou et les lèvres.

« Je t'ai filmé alors que tu me battais même si Wolfie était dans mes bras. Tu as réalisé que je te filmais et tu m'as étranglée jusqu'à ce que je te donne le mot de passe de mon téléphone pour effacer la vidéo. »

La femme d'affaires rappelle qu'au début, elle ne voulait pas rendre ces événements publics pour le bien-être de Wolfie, mais qu'elle souhaite maintenant lui montrer par l'exemple que dans de telles situations, il est important de réagir et de ne pas se laisser manipuler.

Élisabeth termine en affirmant qu'elle ne planifie pas aborder le sujet de nouveau et souhaite simplement cesser de recevoir des messages de haine, maintenant qu'elle a donné sa version de l'histoire. 

La réponse de Bryan

[rebelmouse-image 26000746 photo_credit="bryan_mcormick | Instagram" expand=1 original_size="822x1482"] bryan_mcormick | Instagram

Après avoir vu qu'Élisabeth avait commenté le meme qu'il avait partagé en le disant violent, Bryan a répondu avec sa version des faits.

« Diffamer ma personne et faussement accuser quelqu'un d'avoir fait des choses qu'il n'a jamais faites est très immoral… J'aimais Éli plus que tout au monde, tout comme ma fille. »

Il affirme qu'il ne va pas se défendre et ainsi alimenter cette « propagande ».

Cependant, lorsqu'il a vu les photos qu'Élisabeth a partagées de ses blessures, il a répété qu'elle invente des choses, qu'il ne l'a jamais battue ou étranglée, qualifiant son message de « faux, immoral et dégoutant. » 

Selon les informations partagées par Élisabeth sur Instagram, ce serait actuellement elle-même qui a la garde complète de leur petite Wolfie, née le 8 juillet 2020.  

On rappelle à toute personne victime de violence ou connaissant une personne en détresse que plusieurs ressources existent, comme SOS violence conjugale (1 800 363-9010).

Noémi Lincourt
Éditrice, Narcity Québec
Noémi Lincourt est éditrice chez Narcity Québec. Elle est spécialisée en divertissement et réside dans le Grand Montréal.
Recommandé pour toi
Loading...