Au lendemain de la manifestation contre le couvre-feu à Montréal, le 11 avril, plusieurs commerçants et restaurateurs du Vieux-Montréal ont dû faire état de tous les dommages causés par les casseurs. 

Vitrines fracassées, cambriolages, incendies, ce sont plusieurs dizaines de méfaits criminels qui ont été rapportés par le Service de police de la Ville de Montréal. 

La sélection de l'éditeur : 3 nouvelles manifestations anti-couvre-feu sont prévues à Montréal

La pizzéria Bros, située sur la rue Notre-Dame Ouest, s'est fait casser sa vitrine.

MTL Blog

Selon le restaurant, les dommages évalués à 1 000 $ sont très décevants, mais ce qui les a inquiétés le plus, c'est la sécurité de leurs employés qui étaient à l'intérieur au moment des agressions. 

« Les employés [ont dû] se cacher dans la cuisine arrière », a confié le restaurant à Narcity. 

Le Helena, Brit & Chips, La Catrina, QDC Burger ainsi que Cibo & Vino font aussi partie des nombreux restaurants qui ont subi des fracas. 

Toby Lyle, propriétaire du Brit & Chips, a affirmé à MTL Blog qu'il comprenait la frustration des manifestants, mais selon lui les dommages aux petites entreprises n'étaient pas nécessaires pour faire passer le message. 

MTL Blog

Du côté de la boutique Rooney, sur la rue Notre-Dame Ouest,  les dommages sont évalués à 12 000 $, d'après ce que le propriétaire Alex Danino a confié à MTL Blog. 

À la SAQ de la rue Place d'Armes, on confirme à Narcity que ce sont quatre vitrines qui ont été endommagées. 

MTL Blog

« On est en train de les réparer en ce moment, c'est quatre vitrines sur mesure, donc c'est quand même beaucoup d'argent », nous a affirmé un employé. 

En préparation pour les autres manifestations qui sont déjà prévues, la SAQ assure que les dégâts seront barricadés et qu'un gardien sera sur place toute la nuit.