Connexion
FR - Divertissement

Rosalie partage son expérience à Star Académie en toute honnêteté

Elle révèle certains dessous des spectacles.

C'est maintenant officiel, les deux finalistes de Star Académie sont William Cloutier et Lunou Zucchini. Il a donc fallu dire au revoir à Queenie Clément et Rosalie Ayotte lors de la demi-finale du dimanche 25 avril.

Ayant interprété sa composition Mes pluies avec brio pour l'épisode de variété, l'auteure-compositrice-interprète a une nouvelle fois démontré l'étendue de son talent. Bien qu'elle n'ait pas atteint le but ultime, ce sont des centaines de fans qui l'appuient pour la suite.

La sélection de l'éditeur : L'Après OD est en plein tournage et certains candidats ne sont pas invités

Dans une entrevue avec Narcity, Rosalie révèle comment elle a vécu ses semaines à l'académie, sa dernière performance sur scène et s'ouvre sur ses projets.



Comment as-tu trouvé ta performance de dimanche?

« À la hauteur de mes attentes. Ça m'a vraiment satisfait, puis je suis vraiment fière de m'être écoutée et d'avoir fini par faire ma composition, parce que si j'avais à partir, comme c'est le cas, j'avais vraiment envie de laisser la marque d'auteure-compositrice-interprète. Parce que c'est comme ça que j'ai envie de m'identifier et de me présenter aux gens plus tard. C'est vraiment cette carrière-là que j'ai envie de choisir. »

Y a-t-il quelque chose que tu aurais fait différemment dans ton parcours?

« Je pense que si j'avais eu à changer quelque chose dans mon parcours ça aurait été peut-être de m'ouvrir, puis de me laisser oser plus dès le départ, parce que je dirais que j'étais peut-être un petit peu gênée encore. Vraiment d'embarquer totalement dans l'aventure, mais je pense que, cette petite affaire là a fait en sorte qu'on a vraiment pu voir mon cheminement au fil des semaines, donc je pense que ça fait en sorte que mon progrès est encore plus apparent, si on peut dire ça comme ça.

« Je pense que d'avoir grandi et d'avoir évoluée aussi rapidement dans ce contexte-ci d'une émission de télévision, c'est quelque chose qui se fait assez naturellement. Tout le monde l'a dit, mettons "oh wow, ça paraît vraiment que tu as changée, que tu es plus confiante", mais je pense que c'est quelque chose qui s'est fait tout seul, sans que je le remarque vraiment. Je pense que j'ai juste commencé à me sentir plus à l'aise sur la scène, plus à l'aise avec mes choix, plus à l'aise avec la façon que j'interprétais mes chansons, fait que je pense que ça s'est fait naturellement. »

Qu'est-ce qui t'a le plus surpris à l'académie?

« C'est que j'avais pas réalisé que sur les plateaux de télé il y a vraiment comme des prompters puis ça fait en sorte que souvent, les artistes on pas nécessairement à tout le temps savoir leurs paroles par coeur parce que c'est possible de les lires. Fait que là, parfois ça fait descendre le stress, comme là on avait plein de medley puis là t'es comme "Oh my god, j'ai comme cinq tunes dans le medley que j'ai jamais entendues", là ça te stresse.

« Mais de savoir que tu as cet appui-là, ça fait du bien. Je sais pas pourquoi, mais j'avais jamais pensé qu'il y avait cette possibilité-là avant d'arriver sur un plateau de télé. »

Penses-tu que les finalistes auraient été différents si les demi-finales avaient été mixtes?

« Je sais pas si les résultats seraient les mêmes, mais je pense que le fait qu'ils aient décidé de faire ça gars et filles séparément, je pense que c'est quand même une bonne idée parce que c'est relativement difficile de comparer une voix de gars avec une voix de fille quand c'est comme trois gars, trois filles. […]

« Probablement que ça ne serait pas les mêmes choix, mais pas parce que quelqu'un mériterait plus ou moins que quelqu'un d'autre, mais juste parce que à toutes les semaines, on sait jamais à quoi s'attendre. […]

« Quelqu'un pourrait une semaine avoir été le vote du public puis la semaine d'après c'est quelqu'un d'autre puis ça change. J'ai vraiment aucune idée! »

Tu avais déjà de l'expérience sur scène avant Star Académie, qu'est ce que cette expérience t'a amené de plus?

« Je pense que c'est vraiment le côté formateur, on avait beaucoup de cours. À toutes les semaines, il y avait des cours de création, des rencontres avec des artistes que ça fait longtemps qu'ils sont établis dans le milieu, puis ça, je pense que c'est vraiment des outils super utiles, parce que pouvoir parler avec des gens qui connaissent leurs affaires puis qui sont littéralement dans ce que toi tu as envie d'aller, c'est vraiment ce qu'il y a de plus formateur.

« Fait que je pense que oui, l'expérience est utile quand on la fait toute seule, quand on fait des spectacles, mais le fait d'avoir les conseils des plus grands, je pense que c'est vraiment ça qui nous fait évoluer. »

Maintenant que ton talent de compositrice est reconnu, que comptes-tu faire avec?

« C'est sûr que Star Académie m'a vraiment motivée à être encore plus investie dans la musique, fait que étant donné que j'ai pu présenter le côté vraiment auteure-compositrice-interprète que j'avais envie de montrer, je vais vraiment prendre toute cette visibilité-là que j'ai pu avoir, toute cette approbation, tout cet amour que les gens ont apporté à mes compositions et à moi.

« C'est sûr que ça me donne encore plus envie d'écrire parce que je sais que c'est reconnu, puis que les gens aiment ça. Fait que j'aimerais beaucoup faire un album. Puis continuer à écrire d'autres chansons, puis peut-être aller aussi vers l'écriture de chansons un petit peu plus joyeuses […]. »

Qui va gagner Star Académie, selon toi?

« Je sais pas qui va gagner Star Académie parce que comme j'ai dit, selon moi c'est super dur de comparer la voix d'un gars avec la voix d'une fille parce que c'est complètement différent. Puis aussi Lunou et William ont vraiment deux styles qui sont pas du tout pareils.

« Lunou, c'est une grande interprète de la chanson francophone, William aussi aime beaucoup le français, mais je dirais que c'est quelque chose de plus pop, de plus au goût du jour, fait que c'est vraiment difficile à comparer selon moi.

« Mais pour vrai je pense que peu importe qui va gagner, l'autre personne va être contente. Je pense que tout le monde encourage les deux puis sont satisfaits avec les deux finalistes. Je leur souhaite la meilleure des chances et peu importe qui gagne, je vais être contente. »

Cet entretien a été édité et condensé afin de le rendre plus clair.

Reste informé
Reçois quotidiennement les dernières nouvelles pour la ville Montréal dans ta boîte courriel.