Connexion
FR - Divertissement

Le passage de Mathieu Bock-Côté à TLMEP laisse le public étourdi et essoufflé

« Mathieu Bock-Côté fait passer Louis-José Houde pour quelqu’un qui a des problèmes d’élocution. »

Le passage du chroniqueur et auteur Mathieu Bock-Côté à l’émission Tout le monde en parle ce dimanche 6 décembre n’a laissé personne indifférent sur les réseaux sociaux. Plusieurs sont allés jusqu’à lui reprocher de parler trop vite. 

Le chroniqueur était de passage à la messe dominicale radio-canadienne pour entre autres parler de son livre L’empire du politiquement correct.

Son essai s’est retrouvé au cœur d’une controverse, alors qu’il était présent sur la liste de lecture du premier ministre François Legault, brièvement censurée la semaine dernière.

La sélection de l'éditeur : Voici les régions qui ont encore le droit de se rassembler à Noël au Québec

M. Bock-Côté a largement dénoncé la « meute lyncheuse qui mène des campagnes de diffamation contre ceux qui contredisent le dogme du moment », entre autres, et critiqué l’expression « racisme systémique ».

Reconnu pour sa verve et son éloquence verbale, cette fois-ci, il semble que plusieurs aient trouvé qu’il parlait très vite.

Longtemps reconnu comme l’une des personnes qui parlent très vite, l’humoriste Louis-José Houde semble avoir été déclassé, selon Simon-Olivier Fecteau.

Il a toutefois tenu à préciser, dans un autre tweet, que l'on « soit d’accord ou non avec Mathieu Bock Côté, ça fait du bien d’avoir des opinions diverses dans l’espace public ».

« Tu sais que ton français est *excellent* quand, même si tu n'es pas d'accord avec Mathieu Bock-Côté, tu comprends ce qu'il dit », a écrit cette Montréalaise. 

Toutefois, réduire le passage du chroniqueur à Tout le monde en parle à son allocution a elle aussi été décriée. 

« J'ai été estomaqué du passage de Mathieu Bock-Côté, hier à #tlmep. Comme dans soufflé et admiratif », souligne cet internaute.

La comédienne Louise Latraverse s'est portée à la défense du rythme d'allocution de M. Bock-Côté. 

Une chose est sûre, c'est que le chroniqueur fait toujours jaser, autant pour le contenu que pour le contenant de ses propos. 

Restez informé
Reçoit quotidiennement les dernières nouvelles de Montréal, dans ta boîte courriel.