Sign in
FR - Nouvelles

Le passeport vaccinal exigé pour certaines activités dans les écoles secondaires du Québec

Les étudiants devront respecter de nouvelles mesures.

Passeport vaccinal obligatoire au secondaire pour certaines activités

À la veille de la rentrée scolaire d'un bout à l'autre de la province, l'heure est aux précisions quant aux modalités pour les élèves du primaire et du secondaire. Bien que le masque de procédure ne soit plus nécessaire en classe, Québec confirme que le passeport vaccinal sera exigé pour certaines activités parascolaires.

C'est ce qu'ont annoncé les ministres Jean-François Roberge et Isabelle Charest, lors d'un point de presse attendu tant par les parents, les élèves que le personnel scolaire.

Toustes les élèves du primaire auront accès aux activités parascolaires, mais « en revanche, au secondaire, le passeport vaccinal sera requis pour certaines activités jugées à haut risque », a précisé la ministre déléguée à l'Éducation, Isabelle Charest.

« On a fait tout ce qu'on peut pour que le sport scolaire ressemble le plus possible à ce qui se faisait avant la pandémie », a-t-elle ajouté.

De son côté, la Santé publique établira les modalités quant à savoir quelles activités parascolaires, tant sportives que socioculturelles, rentrent dans la catégorie « à haut risque » de contamination pour y exiger le passeport vaccinal.

Pour participer aux activités parascolaires, « la seule voie d'accès, c'est de se faire vacciner », renchérit Mme Charest.

Concernant le port du masque, à tous les niveaux, il sera obligatoire dans les aires communes, telles que les corridors, mais pas en classe ni dans les services de garde du primaire.

Les élèves devront toutefois le porter à bord de leur autobus scolaire, en plus de devoir rester assis.es à une place assignée.

« Si la situation sanitaire le requiert d'ici la rentrée scolaire, en cours d'année scolaire dans une région donnée ou en cas d'éclosion dans un établissement, des mesures supplémentaires [...] pourraient être mises en place », a tenu à préciser le gouvernement.

En date du 10 août, 83 % des Québécois.es âgé.es entre 12 et 17 ans ont reçu une première dose. 48 % d'entre elleux sont complètement vacciné.es.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Ce n'est pas juste à OD qu'il y a de la bisbille, à l'Assemblée nationale aussi et ça fait jaser. Après avoir traité Gabriel Nadeau-Dubois de « woke », François Legault a tenu à donner sa définition de ce terme.

On a d'ailleurs comparé son interprétation de ce mot avec la définition de l'Office québécois de la langue française (OQLF) et plusieurs remarqueront qu'il y a quelques différences.

Continuer à lire Show less

Plus le temps passe, plus la quatrième vague de COVID-19 prend du terrain d'un bout à l'autre du pays. Pour contrer le tout, de plus en plus de provinces canadiennes ont opté pour l'instauration d'un passeport vaccinal pour avoir accès à différentes activités non essentielles.

Que ce soit pour aller prendre un verre au bar du coin, manger une bouchée au restaurant d'à côté ou lever des poids au gym du quartier, ce ne sont pas toustes les Canadien.nes qui y ont accès. L'objectif est d'abord d'aplatir la courbe d'infections causée en grande partie par le variant Delta.

Continuer à lire Show less

Pour une deuxième journée d'affilée, les échanges entre les député.es au Salon bleu de l'Assemblée nationale n'ont pas tous été harmonieux. Le premier ministre François Legault et le solidaire Gabriel Nadeau-Dubois se sont respectivement traités de « woke » et de « monarque ».

Décidément, la courtoisie a pris le bord, en cette rentrée parlementaire. Tout a débuté lorsque le député de Gouin pour Québec solidaire a lancé une flèche au premier ministre caquiste lors de la période de questions de ce 15 septembre, en le comparant à Maurice Duplessis, en lien avec la Loi sur la laïcité de l'État.

Continuer à lire Show less

Les établissements du Québec où le passeport vaccinal est obligatoire ont pu se pratiquer à user la nouvelle plateforme depuis le 1er septembre dernier et les client.es s'y sont aussi accommodé.es. En revanche, l'heure n'est plus à la plaisanterie, car les amendes débutent cette semaine contre les récalcitrant.es aux fausses preuves de vaccination.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a mentionné à Narcity lors du lancement du passeport vaccinal que des amendes se situant entre 1 000 $ et 6 000 $ selon l'infraction seront en vigueur dès mercredi 15 septembre prochain, précisant que ce sont les mêmes montants pour le non-respect de toutes les autres mesures sanitaires depuis le début de la pandémie.

Continuer à lire Show less