FR - Nouvelles

L'identité du suspect arrêté pour la nuit d'horreur à Québec maintenant connue

L'homme habiterait la Rive-Nord de Montréal.
Carl Girouard, 24 ans, arrêté pour la nuit d'horreur à Québec

Un drame est survenu dans la nuit de samedi à dimanche dans les rues du Vieux-Québec, alors qu'un homme a agressé cinq victimes et violemment assassiné deux autres personnes. Selon ce que rapporte le Journal de Québec, le suspect se nomme Carl Girouard, 24 ans, et a été arrêté très tôt dimanche matin alors qu'il était habillé en style médiéval et armé d'un sabre japonais.

L'homme est originaire de la Rive-Nord de Montréal et n'aurait pas d'antécédents criminels.

Robert Pigeon, directeur du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), a confié en point de presse, dimanche matin, que Girouard aurait choisi ses victimes de manière aléatoire.

« Tout porte à croire qu'il aurait choisi ses victimes au hasard. [...] Il se déplaçait vers les victimes en les frappant avec son sabre. » affirme Robert Pigeon, directeur du SPVQ

Il ne serait lié à aucun groupe terroriste et aurait agi pour des motivations personnelles.

Selon le SPVQ, le suspect avait déjà mentionné le désir de vouloir tuer des gens, dans un contexte médical, il y a plus de cinq ans.

Le Journal de Québec rapporte que la Sûreté du Québec procèderait ce midi à des perquisitions au domicile du suspect, qui réside à Sainte-Thérèse. Carl Girouard pourrait être accusé de meurtres et tentatives de meurtres prémédités :

« Je pense qu'il faut tirer la conclusion que c'était prémédité. Quelqu'un qui se déguise, qui possède une arme blanche et choisit des victimes au hasard, je pense que c'était planifié », a expliqué Robert Pigeon.

Il comparaîtra dimanche par vidéoconférence.

Jusqu'à 20 cm de neige prévus à Québec et le SPVQ demande d'être vigilant sur la route

« L'accumulation rapide de neige pourrait rendre les déplacements difficiles. »

Alors qu'une tempête de neige fonce vers le Québec, le Service de police de la Ville de Québec a rappelé aux automobilistes d'être vigilant.es sur les routes face aux conditions hivernales.

« Le SPVQ rappelle aux automobilistes d'adopter leur conduite aux conditions hivernales: Prévoyez une distance sécuritaire avec le véhicule devant vous, soyez visible; ajuster votre vitesse aux conditions routières », a indiqué le service de police sur Twitter ce 5 décembre.

Continuer à lire Show less

Arrestation brutale : 5 policiers du SPVQ suspendus avec solde et voici quoi savoir

Une autre enquête interne a été ouverte et 3 des policiers suspendus sont concernés.

Alors que la vidéo de l'interpellation violente du jeune noir de 18 ans Pacifique Niyokwizera a secoué le Québec, le Service de police de la ville de Québec a annoncé que cinq policiers ont été suspendus.

« À la suite des événements survenus dans la nuit du 26 au 27 novembre 2021 et dans le cadre de notre enquête évolutive, la direction du SPVQ tient à communiquer la décision de suspendre 5 policiers impliqués dans les événements », a indiqué le SPVQ sur son compte Twitter ce 30 novembre.

Continuer à lire Show less

Eddy King annule son show à Québec à cause de l'arrestation brutale du jeune homme noir

« Je suis encore sous le choc des images que j’ai vues... »

La vidéo de l'arrestation brutale d'un jeune homme noir nommé Pacifique est devenue virale cette fin de semaine. En réaction à ces images violentes, l'humoriste Eddy King a indiqué qu'il annulait ses spectacles prévus ce 30 novembre pour les employés et les bénévoles de la Ville de Québec.

« Malheureusement, vu le grave incident impliquant le SPVQ dont nous avons tous été témoins ce week-end, il m’est impossible en mon âme et conscience de donner ces représentations sachant que ces gestes odieux ne font toujours pas l’objet de sanctions à l’heure qu’il est », a indiqué Eddy King dans une publication Facebook partagée ce 29 novembre.

Continuer à lire Show less

Attention, cet article contient du contenu graphique qui pourrait choquer certain.es lecteur.trices.

Une vidéo montrant une intervention policière à Québec est devenue virale sur les réseaux sociaux cette fin de semaine. Suite au choc et à l'indignation provoqué.es par les images, le Service de police de la Ville de Québec a indiqué ce 27 novembre qu'une enquête est en cours.

Continuer à lire Show less