Recherche sur Narcity

Traversée internationale du lac St-Jean : la 67e édition trop dure, un nageur abandonne

La Traversée fait partie des 6 épreuves sportives les plus difficiles au monde. 😮

Éditrice junior, Narcity Québec
Il abandonne la Traversée internationale du lac Saint-Jean

C'est une des épreuves les plus difficiles au monde, digne d'un des meilleurs entraînements pour les Jeux olympiques. Ce 31 juillet, dix nageur.ses se sont mis.es à l'eau pour la 67e édition de la Traversée internationale du Lac St-Jean et Alexandre Harvey, un nageur de 43 ans, a dû abandonner en raison des conditions difficiles de l'épreuve.

Cette année, les athlètes doivent nager 32 km dans un lac de plus de 1 000 km2 de surface, avec une eau à 16 degrés, sans parler des vagues pouvant atteindre deux mètres soit six pieds.

Les nageur.ses ont donc commencé leur prouesse sportive ce samedi 31 juillet à 8 h 30, au départ de la ville de Péribonka, située de l'autre côté du lac.

Et ce sont mis à l'eau en espérant obtenir un prix allant de 2 000 $ pour les gagnant.es dans les catégories hommes et femmes respectives, et 500$ pour le dernier et la dernière en liste.

Après 3h20 de nage et 14 kilomètres parcourus, le nageur Alexandre Harvey, originaire d'Alma a abandonné la course, il avait vomis plusieurs fois.

« Il faut dire qu'il y a des vents importants et beaucoup de vagues. Alexandre doit sûrement ressentir beaucoup de déception. Son rêve était de réussir la traversée de 32 kilomètres » a commenté le président de l'organisation, Olivier Levesque, dans une vidéo publiée sur Facebook.

N'étant pas un nageur professionnel, les conditions étaient trop difficiles pour lui, même si il maintenait avec bravoure sa troisième position depuis le début de la course.

« La Traversée a toujours fait partie de mon entourage. J'ai nagé avec le Club Juvaqua d'Alma pendant des années et des années, c'est là que j'ai fondé mes bases. Alors déjà en partant, de pouvoir prendre part à cette épreuve physique là, c'est carrément un rêve qui se réalise », avait expliqué Alexandre Harvey, au journal local le Lac-St-Jean, ce 28 juillet.

Édouard Bélanger un nageur originaire de Québec et William Bourumeau un français vivant à Chicoutimi sont toujours dans la course.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Photo de couverture de gauche utilisée à titre indicatif seulement.

Recommandé pour toi

Loading...