FR - Nouvelles

Un commentaire de Denis Coderre sur le rire de Valérie Plante pendant le débat fait réagir

« Parce que pour vous quand on rit, c'est un problème M. Coderre? »

Un commentaire de Denis Coderre sur le rire de Valérie Plante pendant le débat fait réagir

En vue des élections municipales 2021, les trois principaux candidat.es à la mairie de Montréal, soit Balarama Holness, Denis Coderre et Valérie Plante, étaient réunis ce 21 octobre sur le plateau de LCN pour le Face-à-Face Montréal 2021.

Si, comme dans tout débat électoral, le ton a haussé à quelques reprises et les attaques ont fusé d'un bord comme de l'autre, c'est un commentaire de Denis Coderre à l'égard de la mairesse sortante qui a fait le plus réagir sur les réseaux sociaux.

« Quand vous riez, vous êtes nerveuse », a lancé l'ancien maire de Montréal après avoir nié une affirmation qu'elle venait de faire au sujet des logements abordables.

« Arrêtez de rire. C'est trop important l'habitation », a-t-il ajouté. Mme Plante s'est arrêtée sèchement et lui a répondu : « Excusez-moi? Parce que pour vous quand on rit, c'est un problème M. Coderre? »

Le chef de Ensemble Montréal s'est ensuite corrigé en disant que ce n'était pas un problème, et que « le problème c'est l'administration en place qui a fait en sorte que les gens s'en vont ailleurs ».

Cette réplique de M. Coderre n'est pas passée inaperçue et certain.es l'ont qualifiée de « macho », et même un « brin misogyne ».

« Denis Coderre posé et excellent en débat, son expérience lui sert bien. Par contre quand il dit à Plante : Vous ne connaissez rien au budget, ou encore: Arrêtez de rire, ça fait mononcle sexiste en ta... », a écrit sur Twitter l'ancienne conseillère municipale Justine McIntyre.

D'un autre côté, plusieurs électeur.trices ont également noté que Valérie Plante semblait « très nerveuse » et « agitée » durant cette joute.

C'est le 7 novembre prochain que les Québécois.es sont invité.es à se rendre aux urnes de leur circonscription pour voter lors des élections municipales 2021.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Une semaine après les élections municipales au Québec, la mairesse de Longueuil, Catherine Fournier a annoncé, ce 14 novembre, qu'elle baissera son salaire de 65 000 $ par année.

De passage sur le plateau de Tout le monde en parle, la femme de 29 ans à la tête de la mairie a précisé à l'animateur Guy A. Lepage que la diminution de son salaire sera même l'une des premières choses qu'elle souhaitait faire lors de la première séance du conseil de ville, le 23 novembre prochain.

Continuer à lire Show less

Legault estime que la CAQ a « complètement changé le paysage politique du Québec »

« À la CAQ, on a réussi à réunir le nationalisme et l'économie. »

Pour célébrer les dix ans de la création de Coalition Avenir Québec (CAQ), François Legault s'est adressé aux Québécois.es sur Facebook ce 14 novembre. Dans cette publication, il a estimé que son parti avait complètement changé le paysage politique de la Belle Province après trois ans au gouvernement.

« Ç'a pris 7 ans avant d'arriver au pouvoir. C'est sûr que ça n'a pas toujours été facile. [...] Quand on y pense, c'est incroyable ce qu'on a réussi à faire en si peu de temps. Ce n'est pas exagéré de dire qu'on a complètement changé le paysage politique du Québec », a indiqué le premier ministre.

Continuer à lire Show less

À seulement 21 ans, Isabelle Lessard peut ajouter le titre de mairesse de Chapais à son C.V. alors qu'elle a été élue par acclamation aux élections municipales 2021.

Devant un manque de candidatures à la mairie, la native de cette petite municipalité située dans le Nord-du-Québec, a décidé de prendre les choses en main et de se présenter. C'est après le désistement de son adversaire en cours de campagne qu'elle a officiellement été assermentée et proclamée mairesse de la ville de Chapais le 2 novembre dernier.

Continuer à lire Show less

Le portrait de la politique municipale aura bien changé en 2021 alors que ce sont cinq des dix grandes villes du Québec qui ont élu des femmes au poste de mairesse lors des élections du 7 novembre. Le total de mairesses dans la province se dirige vers un nombre record.

D'après les chiffres provisoires du ministère des Affaires municipales, ce sont 247 femmes qui auraient été élues, en 2021, à la tête d'une municipalité au Québec jusqu'à maintenant.

Continuer à lire Show less