Un député québécois fait une référence à « sauf une fois au chalet » et ça fait jaser

C'est une expression qui est connue par la majorité des Québécois.es, toutefois il semble que « sauf une fois au chalet » ne soit pas nécessairement la bienvenue à l'Assemblée nationale, après qu'un député libéral l'ait utilisée au Salon bleu.

« Pourquoi, comme premier ministre, applique-t-il désormais la règle du "jamais, sauf une fois au chalet" », a lancé le député de LaFontaine pour le Parti libéral du Québec, Marc Tanguay, ce jeudi 3 juin.

Le tout s'est déroulé lors de la période de questions et réponses orales. C'est après avoir abordé « l'affaire Pierre Fitzgibbon », qui a mené à la démission de celui-ci comme ministre de l'Économie et de l'Innovation, que ça s'est gâté.

Quelques rires ont été entendus dans le Salon bleu suite au commentaire de M. Tanguay, mais plusieurs membres du gouvernement ne l'ont pas trouvé drôle, dont le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe.

« Le député de LaFontaine qui y va d'une blague d'agression sexuelle dans sa question, au salon bleu, pour attaquer un autre député. Wow. Ça vole haut. La grande classe », écrit-il sur Twitter.

En réponse à cette expression de M. Tanguay, le ministre Simon Jolin-Barrette a affirmé : « Je peux pas qualifié les propos du député de LaFontaine de prendre une expression, une blague relativement à une agression sexuelle et mêler ça avec un collègue député [...] ».

L'échange complet est sur le site de l'Assemblée nationale et se déroule vers la 10e minute.