Certaines journées sont plus tristes que d'autres dans l'actualité. Un vol d'Ukraine International Airlines (UIA) est atterri à Toronto avec à bord des dizaines de chiots décédés durant le voyage. Plusieurs d'entre eux étaient également malades.

Attention, nous désirons vous avertir que cet article contient du contenu qui pourrait choquer certains lecteurs.

Selon CBC News, le vol transportait pas moins de 500 bouledogues français et est arrivé à l'aéroport Pearson de Toronto samedi dernier, soit le 13 juin.

Un porte-parole de l'Agence canadienne d'inspection des aliments, qui est également responsable de l'importation d'animaux, a indiqué dans un communiqué que 38 animaux ont été retrouvés morts après une inspection.

Une enquête serait présentement en cours à propos de ce qui s'est passé.

Ukraine International Airlines a d'ailleurs commenté l'incident sur sa page Facebook en ce 19 juin.

« Tout le monde à l'UIA présente ses condoléances pour la perte tragique de vies animales sur notre vol », indique-t-il, « l'UIA travaille avec les autorités locales pour déterminer ce qui s'est passé et pour apporter les changements nécessaires pour éviter qu'une telle situation ne se reproduise ». (Traduction libre)

L'entreprise a en fait révélé un avis plus long à propos de l'événement ce jeudi. Toutefois, il a été supprimé de leur page Facebook. Global News a été en mesure de prendre une capture d'écran de ladite publication.

« Depuis de nombreuses années, notre compagnie aérienne, comme d'autres transporteurs, transporte des animaux à des fins commerciales vers d'autres pays, dont les États-Unis et le Canada », pouvait-on y lire. (Traduction libre)

Le communiqué indiquait également que la compagnie n'a jamais reçu de documentation de la part des autorités canadiennes ou de l'aéroport Pearson à propos de ces chiots décédés durant le vol.

Abby Lorenzen, que CBC News considère comme un « maître-chien professionnel », a fait une publication sur Facebook lors de l'arrivée du vol à Toronto. 

 

« Ces animaux n'avaient pas besoin de souffrir comme ça. Cette compagnie ne devrait jamais avoir embarqué autant d'animaux vivants pour commencer !!!! » indique-t-elle. (Traduction libre)

Des groupes de protection des animaux ont déclaré cet événement faisait partie d'un problème plus vaste concernant les chiens expédiés à l'étranger avant d'être vendus en Amérique du Nord, indique CBC News.

Photo de couverture utilisée à titre indicatif seulement.


Cet article traduit de l'anglais a initialement été publié sur Narcity Canada.


Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter