Depuis le début du mois de septembre, le nombre de nouveaux cas de COVID-19 continue d'augmenter dans la province et cette seconde vague inquiète les autorités. Alors que le gouvernement recommande de limiter les contacts sociaux, il demande aussi aux Québécois d'annuler l'Action de grâce

La venue de ce long week-end en octobre, qui donne habituellement lieu à des rassemblements, préoccupe la santé publique, en raison d'un plus grand risque de transmission. 

« Si on cancelle les activités comme celles-là [...] on a peut-être plus de chances d’avoir un beau Noël ».


Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

En conférence de presse ce 24 septembre, M. Dubé a indiqué que la population devrait limiter les sorties et les contacts au minimum pour les prochaines semaines. 

Et comme le week-end de l'Action de grâce est dans deux semaines, il serait mieux d'annuler les célébrations entre amis ou en famille, rapporte le ministre.

Selon lui, en agissant maintenant, il ne serait pas trop tard pour sauver Noël. 

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a aussi tenu un discours semblable mercredi soir lorsqu'il s'est adressé à la nation. 

« Il est fort probable que nous ne nous rassemblerons pas à l'Action de grâce, mais nous avons encore une chance pour Noël. »

En attendant le mois de décembre, les autorités québécoises demandent aux citoyens de faire encore un effort, si on veut éviter de se rendre en mode alerte rouge.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications