Le gouvernement Legault assure que le Québec est un des endroits dans le monde où la pandémie est la mieux contrôlée. C'est dans un point de presse, diffusé ce mardi  25 août en après-midi, que Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, accompagné d'Éric Caire, ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, et du Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique, a affirmé l'information. 

Le gouvernement s'est montré très optimiste lors de ce point de presse et a tenu à remercier la population québécoise pour tous les efforts fournis, sans relâche, depuis mars dernier. 

« Depuis le mois de mars, les Québécoises et les Québécois ont grandement contribué à limiter la propagation du coronavirus, et ce, en adoptant des mesures de prévention », affirme M. Dubé. [...] Je veux remercier les Québécois pour les efforts des derniers mois », ajoute-t-il. 

Il est d'ailleurs important de noter que les bilans quotidiens demeurent très bas dans la province, depuis le mois d'août. 

En ce moment, certains coins du monde connaissent une hausse des cas et un resserrement des mesures sanitaires ; on pense entre autres à l'Italie, qui passait au-dessus de la barre des 1000 cas par jour la semaine dernière. 

La situation est d'autant plus encourageante au Québec, alors que le territoire enregistre une moyenne de 80 cas positifs par jour. 

« 80 cas positifs par jour pour la population du Québec à 8,5 millions d'habitants, ça revient à environ 10 cas par million d'habitants », souligne le ministre de la Santé et des Services sociaux. 

« Le ratio de 10 cas par millions d'habitants place le Québec parmi les endroits où la pandémie est actuellement [...] la mieux contrôlée dans le monde », continue-t-il. 

Même si la pandémie n'est pas encore terminée, les Québécois ont de quoi se réjouir. 

Le sujet de l'application de traçage de la COVID-19 a été abordé au cours du point de presse, et le gouvernement a été catégorique : « on n'en a pas besoin dans l’immédiat », précise le ministre Dubé. 

Les ministres Caire et Dubé ont toutefois tenu à mentionner que l'objectif du gouvernement est que la province soit prête à affronter une potentielle deuxième vague. 

Le gouvernement craint que la population baisse la garde et néglige son maintien des bonnes habitudes si une telle application entre sur le marché, mais se dit prêt à déployer une application de traçage « immédiatement », si le besoin est là.

Dubé a conclu en remerciant « la grande collaboration de la population à cet égard et [il sait qu'il peut] compter sur son appui pour minimiser les effets d'une deuxième vague. »

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications