Contrairement à la première vague de la pandémie de COVID-19, les grands centres, comme Montréal, sont moins touchés que certains endroits. François Legault a souligné hier qu'il y a actuellement six régions du Québec où « il faut faire plus attention ».

Il était en point de presse avec le ministre de la Santé, Christian Dubé, et le directeur de la santé publique, Dr Horacio Arruda, pour donner des précisions sur les célébrations de Noël

Depuis les dernières semaines, c’est la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, maintenant épicentre de la pandémie au pays, qui est la plus touchée.

On y compte 397 cas actifs par tranche de 100 000 habitants.

Actuellement, on a une situation qui est assez spéciale parce que, contrairement à la première vague, les endroits où il y a le plus de virus […] ce n’est pas Montréal, ce n’est même pas Québec.


François Legault, premier ministre du Québec

En plus du Saguenay–Lac-Saint-Jean, les sous-régions d’Asbestos et du Granit, en Estrie, de Joliette et de Lanaudière-Nord, de Côte-de-Gaspé en Gaspésie, de Matane dans le Bas-Saint-Laurent, et de Sorel en Montérégie sont à surveiller.

Pour limiter une possible propagation de la COVID-19, le premier ministre Legault demande à la population de rester à la maison dans les prochains jours. 

François Legault en a profité pour annoncer que seuls deux rassemblements seront permis lors des quatre journées autorisées, entre le 24 et 27 décembre. 

Il ajoute aussi avoir de la difficulté avec les voyages durant le temps des Fêtes, affirmant que d’aller « dans un tout inclus » n’est « vraiment pas une bonne idée ».

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications