Recherche sur Narcity

Arielle et Benjamin, les gagnants de L'île de l'amour, nous révèlent tout de leur parcours

Que vont-ils faire du prix de 50 000 $?

Éditrice, Narcity Québec
Arielle et Benjamin, les gagnants de L'île de l'amour, nous révèlent tout de leur parcours

C'est lors de la grande finale du 31 octobre que le tout premier couple gagnant de la version québécoise deL'île de l'amoura été élu. Ce sont donc Arielle et Benjamin qui ont reçu le plus de votes du public, mais aussi des autres insulaires, leur permettant ainsi de mettre la main sur le lot de 50 000 $ qui sera partagé entre les deux.

Tous deux arrivé.es plus tard durant le séjour, le duo très démonstratif a su construire une relation qui a convaincu leurs pairs et le public de leur potentiel amoureux. De retour à Montréal, Arielle et Benjamin se sont entretenus avec Narcity au sujet de leur parcours, des épreuves traversées, ainsi que sur leurs projets à venir.

Vous étiez en couple à L'île de l'amour, l'êtes-vous toujours?

www.youtube.com

Benjamin : « Absolument. »

Arielle : « Oui! »

Qu'est-ce qui vous a le plus surpris à L'île de l'amour?

Benjamin : « Personnellement, ce serait plus les émotions fortes. À quel point c'est vrai puis à quel point toutes nos émotions sont amplifiées puis on les vit à 400 % ! Ça a été vraiment de l'adaptation, ç'a été un travail sur soi-même je dirais. »

Arielle : « Pour ma part, ce qui m'a le plus surprise, c'est un petit peu le préjugé ou l'idée qu'on s'était fait de la téléréalité avant de l'intégrer. Le vivre, ça nous fait réaliser un petit peu que c'est complètement différent de l'image qu'on avait de la chose en tant que telle avant. »

Benjamin : « C'est absurde à voir, on y croit pas encore. De tout savoir comment c'est fait, c'est hallucinant. »

Arielle : « Ça mérite vraiment d'être vécu à fond. »

Benjamin, ta réaction lors de l'arrivée de François-Olivier a fait jaser au Québec, crois-tu avoir été trop jaloux?

Benjamin : « J'ai hâte de voir parce que je sais pas encore comment ç'a été diffusé. C'est sûr que je me suis pas reconnu dans la mesure que c'était des émotions à 400 %. […] Dans la vie, je me serais sorti de cette situation-là assez facilement. Là, on dirait que j'étais coincé avec une personne à qui je ne voulais pas parler.

« Au bout du compte, la dernière journée on s'est parlé puis c'était pas un malentendu, mais une incompréhension, c'était un manque d'informations entre nous deux parce qu'au bout du compte, on s'entendait super bien puis on était d'accord sur beaucoup de choses. Donc, je pense qu'on aurait dû avoir une conversation un peu plus tôt, mais encore là, je pouvais pas le savoir puis je me suis laissé emporter par le jeu, et je suis prêt à tout pour défendre Arielle.

« Je ne suis pas jaloux, je suis territorial! » (rire)

Arielle, comment as-tu trouvé le fait d'avoir été tentée ainsi et est-ce que la décision a été difficile à prendre?

Arielle : « En fait, moi je considère pas que j'ai été tentée, justement je pense que j'étais juste contente de retrouver quelqu'un qui me rappelle un petit peu d'où je viens.

« François c'est quand même quelqu'un qui habite à côté de chez moi et c'était vraiment la première personne que j'ai rencontrée durant le séjour qui me rappelle un petit peu d'où je venais, tout ce que j'ai toujours connu avant. Mais ma décision dans ma tête c'était vraiment clair, puis je pense l'avoir exprimé de la bonne manière.

« […] C'était bien de le vivre, ça a mis notre couple à l'épreuve et ça a juste confirmé qu'on était sur la même mesure d'onde finalement. »

Lors de la remise du prix, y avait-il une chance que tu ne partages pas le lot?

« En toute franchise, quand ils m'ont posé la question de le partager ou pas, je l'ai vraiment pris pour un manque de respect (rires). En fait, il faut prendre en compte que moi j'avais jamais regardé les autres saisons, alors je m'embarquais vraiment dans quelque chose de complètement inconnu pour moi du début jusqu'à la fin. Puis je voulais le vivre de cette manière, je m'attendais juste pas à cette question-là parce que pour moi, c'est évident qu'on le partage, on a passé tout le séjour à tout partager.

« […] Que je l'aille gardé ou que je l'aille partagé sur le moment, on aurait quand même profité à deux de ce montant-là parce qu'on continue de faire nos vies ensemble en dehors de tout ça. »

Benjamin, étais-tu stressé alors que tu attendais sa réponse?

« Non, on dirait que c'était tellement naturel. Même si elle l'avait gardé, je pense que c'était clair et net qu'on allait en profiter à deux. Puis on a tellement parlé de projets futurs que je savais que ça allait être lié à ça de toute façon, donc que ça soit ma sugar mommy ou que je sois son sugar daddy, ça me dérange pas (rires). »

Pensiez-vous que vous aviez une chance de gagner?

Benjamin : « Évidemment. On a cru beaucoup à nos chances quand les autres insulaires ont voté pour nous comme couple finaliste. Je pense que c'est plus à partir de là qu'on s'est dit "Bon, ce qu'on fait puis comment on est, ça plaît aux gens, puis les gens le voient à quel point on est important l'un pour l'autre."

« Après c'est sûr qu'on avait deux autres couples qui étaient très forts, qui étaient très aimants à leurs manières, démonstratifs aussi […], mais on croyait quand même à nos chances. »

Que pensez-vous de la manière dont les votes ont été faits (voter entre les cinq couples et non entre les trois duos finalistes)?

Benjamin : « C'est sûr que c'est particulier honnêtement comme concept, je pense que ça aurait été un petit peu plus prometteur si ça avait été juste les trois couples, les votes auraient mieux été distribués on va dire parce que là, il y a deux couples qui ont été perdus à travers ça.

« En même temps, je pense que l'idée des gens avait déjà été faite […], le vote était tout de même axé sur les vrais couples. »

Croyez-vous que Sandrine et Samuel auraient pu gagner s'ils s'étaient rendus en finale?

Benjamin : « Peut-être honnêtement, peut-être. C'est sûr que c'est dur à dire […], on n'a pas connu en fait un côté de Sam et Sandrine que les gens ont peut-être vu en confessionnal ou en date. Nous, ce qu'on voyait c'était un couple très fermé, très peu démonstratif […].

« C'est sûr qu'ils sont ensemble depuis le début, donc forcément, c'était un couple qui était très fort puis que les gens ont dû s'attacher. Ils auraient forcément pu gagner effectivement. »

Certains fans pensent qu'il y avait de la stratégie derrière le départ de Samuel et Sandrine, pourquoi avez-vous plutôt choisi Isabelle et Keon?

Benjamin : « On avait le choix entre trois couples avec un parcours complètement différent. Donc, il y avait le couple de Samuel et Sandrine qui était très lent, qui était ensemble depuis le début, mais une progression extrêmement lente. On connaissait très peu leurs sentiments l'un envers l'autre.

Arielle : « Ils étaient très prudes par rapport à leurs émotions, on n'en savait pas plus que ça, malgré le fait qu'on les voyait ensemble puis qu'on voyait qu'ils étaient bien ensemble, mais on n'avait pas plus d'informations sur leurs sentiments justement. »

Benjamin : « Sandrine était un petit peu plus expressive à ce niveau-là, c'est sûr qu'elle était plus extravertie, elle parlait plus. Elle aimait bien son Sammy boy, mais au bout du compte, on était plusieurs à dire "Je t'aime" puis à s'aimer beaucoup puis on avait une progression différente à ce niveau-là.

« Ensuite, il y avait le couple de Marek et Jade qui était très récent, mais qui se sont vite attachés, donc on s'est peut-être un petit peu vu à travers eux. Très démonstratifs dès le début, très intenses, mais ils n'avaient pas vécu encore rien de négatif, aucun événement qui pouvait tester leur couple, donc c'était dur de juger un couple que tout était parfait dès le début.

« Puis on avait un couple comme Keon et Isabelle, qui avait vécu beaucoup plus de trucs chacun individuellement puis ensemble, donc à notre vision c'était plus logique d'avoir un couple qui avait déjà vécu des épreuves. »

Arielle : « Et qui avançait de manière stable aussi depuis ces épreuves-là. »

Benjamin : « Donc, c'est ça, c'est plus sur une progression qui était très lente Samuel/Sandrine, très à pic Jade/Marek, puis on avait comme le juste milieu qui était très prometteur à nos yeux. On n'avait pas vraiment de critères […] les trois couples étaient ouverts à l'amour, prêts, mais à ce jour, à cette heure-là, on devait prendre une décision puis c'est la décision qui nous semblait plus logique. »

Quels sont vos projets en tant que couple à présent et que comptez-vous faire du prix?

Benjamin : « Voyager, c'est sûr qu'on a parlé beaucoup de voyages. On a eu le temps de parler beaucoup de projets ensemble. On a le goût de voyager puis de le partager aux autres, donc je pense qu'on va en profiter pour se lancer un peu sur les médias sociaux. »

Arielle : « Montrer un petit peu la suite de notre relation aussi. »

Benjamin : « On a beaucoup d'idées, on a beaucoup d'activités, de choses qu'on veut faire, donc on va essayer d'inclure les autres, de partager nos expériences puis je pense qu'on va faire beaucoup de choses à deux. »

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Cet entretien a été édité et condensé afin de le rendre plus clair.

    Noémi Lincourt
    Éditrice, Narcity Québec
    Noémi Lincourt est éditrice chez Narcity Québec. Elle est spécialisée en divertissement et réside dans le Grand Montréal.
Recommandé pour toi

Loading...