FR - Nouvelles

Le nouveau ministre anti-racisme au Québec est blanc et ça fait réagir

« On ne vit pas le racisme par procuration. »
Benoît Charette est le ministre de la Lutte contre le racisme au Québec et ça fait réagir

Entre deux conférences de presse sur la COVID-19, François Legault a annoncé ce 24 février la nomination du nouveau ministre de la Lutte contre le racisme, Benoît Charette, et ça fait réagir depuis. 

Plusieurs remettent en question cette décision du premier ministre pour maintes raisons et doutent que M. Charette soit la meilleure personne pour représenter et défendre les enjeux que vivent les minorités de la province en matière de racisme.

La sélection de l'éditeur : Le comportement de Charles à Star Académie crée un débat entre les fans

Le fait qu'il ne soit pas une personne racisée a d'abord été soulevé par de nombreux Québécois. 

En réponse à une question d'un journaliste à ce sujet, M. Charette a affirmé : « À la base, c'est un mandat de lutte au racisme, donc la couleur de la peau d'un individu, pour aucune raison, ne doit être le critère pour exclure cette personne-là. »

M. Charette a aussi abordé le fait que sa conjointe est d'origine haïtienne et qu'elle et ses enfants ont vécu du racisme et de la discrimination. 

« C'est par moment subtil, par moment direct, mais dans tous les cas, c'est très offensant, très blessant », a-t-il dit en point de presse.

Plusieurs ont réagi à ce commentaire, dont l'entrepreneur social Fabrice Vil qui a indiqué en entrevue à l'émission Le 15-18 qu'« on ne vit pas le racisme par procuration ». 

« Pourquoi on parle de la conjointe haïtienne d'un ministre en lien avec sa nomination à la lutte contre le racisme, alors qu'on ne dirait jamais que tous les hommes qui ont une mère, une femme ou une fille sont pertinents au secrétariat de la condition féminine? », questionne également cette internaute. 

Étant aussi ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, nombreux sont ceux qui sont inquiets du manque de temps de M. Charette pour gérer ces deux importants ministères. 

« [Ça] montre le peu d'importance que la CAQ et François Legault accorde aux deux dossiers. Les deux méritent un ministre à temps plein », écrit-on sur Twitter.

« Déjà qu'il n'impose pas la priorité des changements climatiques au conseil des ministres, croit-on vraiment qu'il fera avancer cet autre combat de taille? », a déclaré le député de Québec solidaire, Andrés Fontecilla.

D'autres personnalités connues et impliquées dans la lutte contre le racisme, comme l'humoriste Renzel Dashington et la créatrice de contenu Naïla Rabel (Tremblay), ont réagi avec humour et sarcasme à cette nouvelle via Instagram.

Ça va bouger au Salon bleu ce 19 octobre. François Legault, le premier ministre du Québec, va faire un discours d'ouverture pour la deuxième session parlementaire de la 42e législature et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il prévoit d'annoncer de grands changements pour la Belle Province.

« Dans les prochaines heures, je vais prononcer ce qu'on appelle un discours d'ouverture. On va lancer une nouvelle session parlementaire, on va finir de remplir nos engagements, mais on va aussi lancer des grands chantiers de changement », a indiqué le premier ministre, dans une courte vidéo publiée sur ses réseaux sociaux, ce 18 octobre.

Continuer à lire Show less

Un peu plus d'an suite à la mort de Joyce Echaquan la coroner Géhane Kamel a rendu publique ses conclusions de l'enquête en conférence de presse à Trois-Rivières. Bien qu'elle recommande au gouvernement de reconnaître le racisme systémique au Québec, François Legault a encore une fois refusé de le faire, ce 5 octobre, citant le dictionnaire Le Petit Robert.

« Suite à la recommandation de la coroner, la question c'est de savoir, est-ce qu'aujourd'hui au Québec il y a du racisme systémique? Vous le savez, il y a beaucoup de définitions des deux mots, mais prenons le mot systémique. Si on va dans Le Petit Robert, systémique, on dit que ça veut dire relatif à un système dans son ensemble », a amorcé le premier ministre, en mêlée de presse.

Continuer à lire Show less

Legault revient sur ses propos qui ont fait réagir sur le férié du 30 septembre au Québec

Il avait indiqué en mêlée de presse que le Québec avait « besoin de plus de productivité ».

Pour faire honneur à la Journée nationale de commémoration pour les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées qui a lieu ce 4 octobre, François Legault a adressé un message poignant aux Québécois.es concernant le racisme envers les Autochtones. Il est également revenu sur ses propos concernant la Journée de la vérité et de la réconciliation, survenus ce 30 septembre.

« Je suis bien conscient qu'à l'Assemblée nationale, la semaine dernière, on n'a pas envoyé le message de compassion et de solidarité que la situation exige de nous », a amorcé le premier ministre sur sa page Facebook, alors qu'il s'était prononcé contre le jour férié du 30 septembre et avait indiqué en mêlée de presse que le Québec avait « besoin de plus de productivité ».

Continuer à lire Show less

La mort de George Floyd a été un « wake-up call » sur le racisme systémique, dit Trudeau

« Le racisme systémique existe encore [...] incluant au Canada. »

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, s'est exprimé sur le verdict contre Derek Chauvin, l'ex-policier de Minneapolis qui a tué George Floyd en mai 2020.

Le 20 avril 2021, Chauvin a été déclaré coupable des trois chefs d'accusation qui pesaient contre lui : meurtre au deuxième degré, meurtre au troisième degré et homicide involontaire.

Continuer à lire Show less