Sign in
FR - Divertissement

Richardson se confie sur les trahisons et la stratégie « dirty » de Camille à Big Brother

Est-ce qu'elle va en payer le prix à sa sortie?

La manière d'agir de certains candidats à Big Brother Célébrités, comme Camille Felton envers Kevin Lapierre, a choqué les Québécois.

Bien que ce soit un jeu, plusieurs déplorent le fait de jouer avec les sentiments des autres, ou comme on dit « planter un coup de poignard dans le dos ».

Fraîchement sorti de l'aventure, Richardson Zéphir se confie sur les trahisons à Big Brother Célébrités, et ce qu'il pense de cette manière de jouer.  

La sélection de l'éditeur : Varda affirme que personne ne votera pour Kim à la grande finale de Big Brother

Les trahisons les plus « sales » de la saison

Cette saison, plusieurs trahisons ont suscité des réactions sur les réseaux sociaux. On peut penser notamment à François Lambert qui a bien embobiné Geneviève Borne et Laurence Bareil en mettant les Penne dans l'eau chaude dans remords.

Kim Clavel a aussi été parmi les plus téméraires en osant trahir les Condiments, l'alliance avec Lysandre Nadeau et Camille Felton qu'elle avait fait dès le jour un.

Mais, s'il y a une trahison « sale » qui a fait jaser, c'est bien celle de Camille Felton, qui a envoyé Kevin Lapierre directement à la guillotine, seulement quelques jours après que celui-ci l'ait sauvée.

En plus de ne pas avoir renvoyé l'ascenseur à Kevin comme elle avait promis de le faire, on a reproché à Camille de jouer avec les sentiments amoureux de Kevin, chose qui a dérangé les téléspectateurs. 

Qu'est-ce que pense Richardson des gens qui ont « joué dirty »

Selon Richardson, les Québécois sont plus frileux que les Américains quand vient le temps de profiter des gens dans une téléréalité. Selon lui, les vedettes qui ont joué plus « sale » pourraient avoir des conséquences en sortant de l'aventure, malgré le fait que ce soit un jeu : 

« Si les gens regardent l'émission et se basent sur ce qui se fait aux États-Unis, c'est quand même assez salaud. Ils sortent de là, ils sont adulés, parce qu'ils ont joué le jeu. Je sais pas si ici c'est imprégné dans la culture que c'est un jeu. C'est comme un jeu d'échecs. Quand je joue aux échecs, si mon adversaire me bat, je lui donne pas un coup de poing parce qu'il m'a battu. Je lui dis : "Bien joué."

« Là c'est dur de réaliser que c'est un jeu parce que c'est des vies humaines, c'est des émotions, et les émotions vécues sont quand même réelles. »

Son opinion sur le cas de Camille Felton et Kevin Lapierre

Selon l'humoriste, Kevin est un candidat et fan de téléréalités qui sait faire la différence, chose que le public a de la difficulté à faire. 

« Si on prend la situation entre Kevin et Camille, que Kevin puisse pardonner Camille et dire "Il y a rien là", c'est sûr que les gens comprennent pas parce que c'était plus dramatique que n'importe quel drame de Shakespeare, c'était une tragédie grecque. 

« Kevin, lui, il le sait que c'est un jeu, il en tient pas rigueur. » 

Pour sa part, il est reconnaissant des amitiés qu'il s'est faites dans l'aventure, et explique qu'il comprend que c'est un jeu, et n'en voudra jamais aux joueurs d'avoir joué : 

« Moi j'en tiens pas rigueur aux gens d'avoir utilisé telle ou telle stratégie. Moi j'ai juste pas utilisé ces stratégies-là. »