Le « King de Snapchat » avait publié 17 photos compromettantes de mineurs sur Snapchat... Ce 4 mai, l'influenceur Dylan Demers a été reconnu coupable de six chefs d'accusation de production et de distribution de pornographie juvénile, à la Cour de Québec.

Les faits se sont déroulés en 2019, lorsque le criminel a filmé plusieurs adolescentes âgées de 13 à 17 ans lors d'une fête, dans des positions explicites et les a ensuite publié sur Snapchat pendant 24 heures, alors qu'il avait des milliers d'abonnés.

La sélection de l'éditeur : Ce resto italien à Montréal doit être sur ta bucket list si tu capotes sur le fromage

Pour la juge Sandra Rioux, les vidéos filmées et publiées par Dylan Demers sont de la pornographie juvénile et l'enquête a prouvé qu'il savait que les victimes étaient mineures.

Par contre, il a été acquitté des chefs d'accusation de harcèlement et de leurre informatique. D'après Le Soleil, les représentations sur la peine auront lieu cet automne.

En janvier 2020, son meilleur ami et complice Carlos Desjardins, avait été condamné à quatre ans et demi de prison.