Recherche sur Narcity

Les chambres de «Have-Nots» à Big Brother sont épouvantables et voici un aperçu de BB CAN

Les candidats peuvent s'attendre au pire!

Rédactrice en chef, Narcity Québec
Les chambres de «Have-Nots» à Big Brother sont épouvantables et voici un aperçu de BB CAN

Après une semaine particulièrement difficile sur le moral et le niveau de paranoïades candidat.es de Big Brother Célébrités, c'est une toute nouvelle expérience, encore plus éprouvante que la dernière, qui attend nos vedettes. Lors de l'émission dominicale d'éviction, l'animatrice Marie-Mai a annoncé que ce n'était pas seulement pour devenir patron.ne de la maison que les participant.es s'affrontaient cette semaine, mais aussi pour avoir le privilège de ne pas être — et de choisir — les « Have-Nots ».

« Les fameux Have-Nots de Big Brother font leur entrée cette saison, et on a joliment appelé ça "les condamnés", et ça commence cette semaine. Ce qui veut dire que deux joueurs mis en danger et deux autres joueurs choisis par le patron seront condamnés à dormir dans des conditions misérables, ne prendre que des douches froides, et oui, les condamnés ne pourront manger qu'une seule chose toute la semaine : la fameuse slop. »

Lors de cette sixième semaine, c'est donc quatre personnes qui devront vivre dans des conditions déplorables, et pour ceux et celles qui sont moins familiers avec le concept, voici des images des conditions dans lesquelles les « Have-Nots » de Big Brother Canada ont dû vivre.

Saison 9

Chambre des « Have-Nots » à Big Brother, saison 9 Big Brother Canada

Au premier regard, cette chambre a l'air particulièrement amusante... Jusqu'à ce que tu dormes dedans. Cette chambre de « Have-Nots » n'avait aucun meuble, et était simplement remplie de balle qui arrivaient au cou des participant.es quand ils et elles étaient assis.es au sol.

Saison 8

Chambre des « Have-Nots » à Big Brother, saison 8 Big Brother Canada

Évidemment, les lits ne sont pas coutumes dans les chambres de « Have-Nots ». Lors de la huitième saison de Big Brother Canada, les candidats devaient dormir en mode Survivor.

Saison 7

Chambre des « Have-Nots » à Big Brother, saison 7 Big Brother Canada

À la saison sept, c'était une pièce digne d'un film qui attendait les « Have-Nots ». Des néons qui « flashent » juste un peu comme dans tout bon films d'horreur, et des chaises de dentiste qui inspirent tout sauf confiance.

Saison 6

Chambre des « Have-Nots » à Big Brother, saison 6 Big Brother Canada

Cette chambre est sans doute dans les plus épiques de l'émission, alors que les candidat.es avaient le choix entre dormir par terre sur la roche, ou sur un cercueil au milieu d'une flaque de je-ne-sais-quoi. Les « Have-Nots » avaient d'ailleurs ajouté qu'il faisait particulièrement froid.

Saison 5

Chambre des « Have-Nots » à Big Brother, saison 5Big Brother Canada

L'inconfort était à son apogée lors de la cinquième saison de la téléréalité. Une pièce remplie d'ossements qui est aussi terrifiante que désagréable.

Saison 4

Chambre des « Have-Nots » à Big Brother, saison 4Big Brother Canada

Les « Have-Nots » ont pu célébrer leur (mal)chance dans une chambre inspirée d'une chapelle de Las Vegas pendant la quatrième saison de Big Brother Canada. Difficile de savoir si on préfère ne rien avoir, comme à la saison trois ci-bas, ou avoir une surdose de couleurs et des meubles assez inconfortables.

Saison 3

Chambre des « Have-Nots » à Big Brother, saison 3Big Brother Canada

Les termes « Have-Nots » sont pris aux mots ici. Alors qu'on peut le traduire par « Ne pas avoir », les participant.es n'avaient juste rien. Pas de lits, pas de meubles, rien.

La slop

En plus de dormir dans d'horribles conditions, « les condamnés » devront se nourrir de slop, qui est traditionnellement faite de gruau protéiné. À Big Brother Canada, les candidat.es doivent uniquement manger la slop pendant toute la semaine, mais peuvent varier les condiments et épices qu'ils y ajoutent.

La slop est réputée pour affecter le moral des candidat.es, mais aussi leur physique. Certain.es observent une perte de poids, une baisse d'énergie, une instabilité émotionnelle, et même des maux de ventre. Bref, ça s'annonce comme une difficile semaine.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

    Izabelle Bee
    Rédactrice en chef, Narcity Québec
    Izabelle Bee est la rédactrice en chef de Narcity Québec. Elle est spécialisée en téléréalités québécoises et contenu Rive-Nord de Montréal, et réside dans le Grand Montréal.
Recommandé pour toi

Loading...