FR - Nouvelles

Horacio Arruda et François Legault avouent qu'ils sont « vraiment tannés de la COVID-19 »

T'es pas tout seul à être écoeuré de tout ça!

Presque un an après que la pandémie ait chamboulé nos vies, la fatigue et l'agacement se font de plus en plus ressentir chez les Québécois. Même Horacio Arruda et François Legault ont avoué qu'ils étaient « vraiment tannés de la COVID-19 ». 

Le premier ministre et le directeur national de santé publique du Québec ont laissé entendre, lors de la période de questions des journalistes ce mardi 16 février, qu'eux aussi n'en peuvent plus de cette pandémie. 

La sélection de l'éditeur : Rita Baga se confie sur l'alcool à Big Brother et ce n'est pas comme on le pense

Moi aussi je suis très très tanné de parler de la pandémie.François Legault

En réponse à savoir s'il était d'avis que sa stratégie fonctionnait encore, malgré que les Québécois soient « vraiment écoeurés », M. Legault a répondu : 

« Je comprends que des personnes sont tannées, j'aurais le goût de vous dire que moi aussi je suis très très tanné de parler de la pandémie. J'aimerais ça parler d'autres choses […], mais on n'a pas le choix que de continuer de faire attention. »

Il a poursuit en ajoutant : « On a heureusement un vaccin qui s'en vient, donc on voit la lumière au bout du tunnel. »

De son côté, M. Arruda a renchéri en affirmant qu'il est lui aussi « vraiment tanné de la COVID-19, comme tout le monde ». 

Selon lui, l'arrivée des vaccins représente l'espoir et les Québécois sont maintenant dans les « derniers kilomètres du marathon ».

« L'important c'est l'adhésion des consignes [...] il ne faut pas que les gens se rassemblent. [...] C'est ce qui va permettre de maintenir des choses ouvertes et d'éviter les éclosions », a-t-il rappelé avec insistance. 

Legault estime que la CAQ a « complètement changé le paysage politique du Québec »

« À la CAQ, on a réussi à réunir le nationalisme et l'économie. »

Pour célébrer les dix ans de la création de Coalition Avenir Québec (CAQ), François Legault s'est adressé aux Québécois.es sur Facebook ce 14 novembre. Dans cette publication, il a estimé que son parti avait complètement changé le paysage politique de la Belle Province après trois ans au gouvernement.

« Ç'a pris 7 ans avant d'arriver au pouvoir. C'est sûr que ça n'a pas toujours été facile. [...] Quand on y pense, c'est incroyable ce qu'on a réussi à faire en si peu de temps. Ce n'est pas exagéré de dire qu'on a complètement changé le paysage politique du Québec », a indiqué le premier ministre.

Continuer à lire Show less

Plusieurs Québécois.es étaient concerné.es par la perte d'emplois durant la pandémie, mais il semblerait que le marché du travail au Québec s'améliore puisque 99,6 % des emplois perdus ont été récupérés au troisième trimestre 2021.

Le taux de chômage est actuellement à 5,9 % alors qu'en 2018 et 2019, il se maintenait entre 5 % et 5,5 %, selon le nouveau rapport de l'Institut de la statistique du Québec, Comment évolue la participation au marché du travail en temps de pandémie au Québec et ailleurs au Canada?, publié ce 27 octobre.

Continuer à lire Show less

Ça va bouger au Salon bleu ce 19 octobre. François Legault, le premier ministre du Québec, va faire un discours d'ouverture pour la deuxième session parlementaire de la 42e législature et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il prévoit d'annoncer de grands changements pour la Belle Province.

« Dans les prochaines heures, je vais prononcer ce qu'on appelle un discours d'ouverture. On va lancer une nouvelle session parlementaire, on va finir de remplir nos engagements, mais on va aussi lancer des grands chantiers de changement », a indiqué le premier ministre, dans une courte vidéo publiée sur ses réseaux sociaux, ce 18 octobre.

Continuer à lire Show less

Est-ce plus difficile d'être père pendant la pandémie? C'est une question soulevée par une nouvelle étude menée par le sociologue Jacques Roy, chercheur au Pôle d'expertise et de recherche en santé et bien-être des hommes (PERSBEH) qui rapporte que les pères de 18 à 34 ans auraient été particulièrement touchés par la crise sanitaire.

Cette analyse a été réalisée grâce à un sondage effectué auprès de 2 740 hommes québécois, dont 622 pères, en janvier 2021, soit au moment de la deuxième vague de la pandémie.

Continuer à lire Show less