Sign in
FR - Divertissement

Le gagnant de Big Brother Québec 2010 donne son honnête opinion sur Big Brother Célébrités

« Nous [...] on a dormi à peine 40 minutes par jour pendant cinq jours. »

Le gagnant de l’édition de Big Brother Québec diffusée sur la chaine V en 2010, Vincent Durand-Dubé ou « Vinny » pour les intimes, avoue être fan de la saison actuelle de Big Brother Célébrités. 

Narcity s'est donc entretenu avec Vincent pour connaître les différences entre son édition et celle de 2021, son point de vue sur les stratégies utilisées par les candidats et ses prédictions face à la finale. 

La sélection de l'éditeur : Les rapprochements entre Lysandre et Claude dans le dortoir dérangent à Big Brother

Qu’est-ce qui est différent entre les deux éditions?

La première différence majeure que remarque Vinny, c'est le budget de la production :

« Autant sur la rémunération que sur la qualité des activités. C’était le nouveau réseau V télé qui commençait jadis, donc il fallait qu’ils pataugent peut-être un peu plus. […] »

Contrairement aux vedettes qui reçoivent entre 6 000 $ et 7 000 $ par semaine puisqu'ils sont avec l'Union des artistes, selon ce que rapporte La Presse, le salaire de Vincent était loin d'être le même : 

« On avait une compensation de 300 $ par semaine. »

Il souligne aussi que les célébrités semblent avoir droit à un traitement plutôt spécial cette année : 

« On ne les voit pas trop souffrir. […] Mettons que ça aiguiserait les caractères s’ils étaient privés de bonne nourriture pendant une semaine », ce qui pouvait arriver toutes les deux semaines en 2010 d'après ce qu'explique Vincent.

« Le décompte qui était affiché sur la télé, eux ont eu un beau party, mais nous c’était le début d’une semaine thématique sur l’insomnie, où on a dormi à peine 40 minutes par jour pendant cinq jours », poursuit-il.

L'ancien participant confie également qu'il y a un gros travail de sensibilisation face à la santé mentale cette année et ce n'était pas le cas à son époque :

« Ce n’était pas des choses qu’on abordait tant que ça et je pense qu’ils s’en permettaient un peu plus. Ils sont bien dorlotés. Qu’ils mettent trois personnes en danger [à la sixième semaine], c’est toute une twist. »

Est-ce que les stratégies utilisées sont efficaces?

Vinny est d’avis que les célébrités sont trop pacifiques les unes envers les autres, alors qu'il s'agit d'une compétition :

« T’es pas là pour te faire des amis, c’est le fun les bons moments, mais j’aimerais voir des gens qui nagent à contresens. 

« Que le veto n’ait jamais été utilisé, je ne trouve pas ça normal. Il faut provoquer et après ça, ça se passe généralement bien pour la personne qui prend des risques », explique le vainqueur de la première saison québécoise.

Il explique que la production est aussi là pour contrôler ce qui se passe dans l'aventure et manipuler le cours des événements, tout comme lors de la sixième semaine qui est marquée par une double élimination :

« S’ils voient que ça va dans un sens, ils vont faire en sorte que les joueurs soient confrontés à une autre situation et qu’il aille un revirement. »

Qui pourrait se rendre en finale de Big Brother Célébrités selon lui? 

Contrairement à l'édition actuelle, le public avait un rôle à jouer lors de la saison à Vincent, ce qui rend l’expérience bien différente : 

« Nous en finale, on était quasiment six et le vote à la mi-chemin a été donné au public. »

Il a, par contre, nommé quatre noms qui pourraient facilement se rendre jusqu'au bout à son avis : 

« Richardson, je pense qu’il y aurait de très bonnes chances, Kim absolument, malgré tout Jean-Thomas, il va passer proche, mais d’après moi il va se rendre. 

« Si j’en avais un dernier à mentionner, moi j’aimerais bien voir François se rendre, mais je pense qu’il va commencer à prendre un peu trop de place. Peut-être que finalement Manu va pouvoir manigancer des choses pour se rendre. » 

Il conclut en affirmant que « tout est possible » et que « c'est pour ça que les gens le regardent jusqu’à la fin ».