FR - Nouvelles

Le Québec devra « apprendre à vivre avec le virus » pendant encore longtemps selon Legault

Est-ce que vivre avec le virus signifie aussi vivre avec les mesures?

Le Québec devra « apprendre à vivre avec le virus » pendant encore longtemps selon Legault

Un an et demi après que la pandémie de COVID-19 soit entrée dans notre quotidien, il semblerait qu'elle ne soit pas près de quitter de sitôt. Selon le premier ministre François Legault, bien que 87 % de la population soit vaccinée, le Québec devra « apprendre à vivre avec le virus » pendant encore longtemps.

« Il va falloir accepter un certain risque. On ne veut pas reconfiner. Ça veut dire qu'il va falloir, pour un bon bout de temps, accepter qu'il va y avoir des personnes qui vont être hospitalisées pour la COVID », a lancé M. Legault, lors d'un point de presse ce 7 septembre.

Le gouvernement affirme que la majorité des personnes hospitalisées et aux soins intensifs actuellement sont des Québécois.es qui font partie des 13 % non vaccinés.

Les hospitalisations risquent d'ailleurs d'augmenter alors que le variant Delta est très contagieux. Selon M. Legault, des experts sont d'avis que toutes les personnes non vaccinées vont probablement attraper la COVID et un certain pourcentage d'entre elleux sera hospitalisé.

« C'est des centaines de milliers de personnes, on ne peut pas se permettre que des milliers de personnes se ramassent dans nos hôpitaux. »

À la question de savoir si le fait d'apprendre à vivre avec le virus signifie également continuer à vivre avec les mesures sanitaires, le premier ministre est resté plutôt vague.

« Le virus est là pour un certain temps. On arrivera probablement jamais à ce que tout le monde soit vacciné. [...] Ce qu'on veut c'est de ne pas reconfiner. Donc, les mesures annoncées pour l'instant sont là pour rester. Maintenant, quelle sera la situation dans deux mois, dans six mois, dans un an? On va continuer les discussions avec la santé publique. »

François Legault a indiqué que le système de santé devra être réorganisé pour continuer de soigner adéquatement les patients qui ont d'autres maladies, en plus de ceux qui ont la COVID-19.

Il a d'ailleurs mentionné que le gouvernement tente actuellement par tous les moyens de combler le manque d'infirmières et infirmiers dans le réseau.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Santé Canada a un site Internet complet qui peut répondre à toutes tes questions au niveau des vaccins. Pour plus d'informations, c'est ici.

Le studio de Tout le monde en parle était rempli d'invités pour la dernière émission de l'année et ça a été mouvementé tout au long de la soirée. Si le retour d'un soir de Dany Turcotte en tant que coanimateur a fait jaser, un commentaire de Louis Morissette sur le vaccin Medicago n'est pas non plus passé inaperçu.

C'est lors de l'entrevue avec les docteures Caroline Quach et Cécile Tremblay que le comédien en a profité pour poser une question sur un ton blagueur : « Qu'est-ce qui arrive avec le vaccin Medicago? Je demande pour un ami. Je voulais savoir si c'est pour bientôt... »

Continuer à lire Show less

Les restrictions de voyage ont été mises à jour le 30 novembre au Canada en raison du variant Omicron. Vendredi le 3 décembre, le gouvernement a rappelé qu'il était obligatoire pour tous.tes les voyageur.euses d'utiliser l'application ArriveCAN pour entrer sur le territoire, quelle que soit la durée de l'escapade à l'étranger ou le pays de provenance.

« J'aimerais également rappeler à tous les voyageurs, Canadiens et ressortissants étrangers qui voyagent par voie terrestre, aérienne ou maritime pour des voyages longs ou courts, de soumettre leurs informations de santé et de voyage dans l'application ou le site Web gratuit ArriveCAN avant d'arriver au Canada », a déclaré Jean-Yves Duclos, le ministre de la Santé au fédéral, avant d'ajouter : « C'est obligatoire ».

Continuer à lire Show less

Guérir de la COVID-19 grâce à une pilule pourrait bientôt être possible au Canada. Le gouvernement fédéral a indiqué que des ententes avec les géants pharmaceutiques Merck et Pzifer avaient été conclues ce 3 décembre pour que des traitements par voie orale soient accessibles aux citoyen.nes.

« Bien que la vaccination soit déterminante dans la lutte contre la COVID-19 au Canada, il est aussi vital que tous au Canada aient accès à des traitements potentiels. Si les traitements sont autorisés, les ententes annoncées aujourd'hui contribueront à la réponse des autorités de santé publique du pays à la pandémie », a expliqué Jean-Yves Duclos, le ministre de la Santé du Canada.

Continuer à lire Show less

Les Québécois.es ont commencé à manger leurs premiers petits chocolats du calendrier de l'avent, mais ils attendent toujours de connaître les mesures du temps des Fêtes pour savoir ce qui sera permis ou non.

Le gouvernement et la Santé publique prévoient faire les annonces à ce sujet durant la semaine du 6 décembre, mais depuis quelques jours, le premier ministre François Legault et le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, ne semblent pas avoir le même « vibe » sur ce qui s'en vient.

Continuer à lire Show less