Luc Dionne répond vigoureusement aux critiques sur le son « trop fort » dans District 31

Non, il n'y a pas de problème de son Ginette...

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Luc Dionne répond vigoureusement aux critiques sur le son « trop fort » dans District 31

La première semaine de la sixième saison de District 31 aura été haute en émotion et en problèmes de sons. Du moins, c'est l'avis de plusieurs internautes qui s'en plaignent depuis lundi. Or, il semble que le problème ne vient pas de la production, mais bien du câblodistributeur des Québécois.es, selon l'auteur Luc Dionne.

Dans une publication Facebook partagée ce vendredi 17 septembre, Luc Dionne y est allé d'une lettre ouverte au « cher public », pour lui expliquer en long et en large pourquoi certain.es ont l'impression que le son des premiers épisodes n'est pas habituel, mais réaffirme qu'il n'y a pas de problème du genre, « pas plus que sur les autres séries d'ailleurs ».

« Deux personnes chez [Radio-Canada] sont affectées spécifiquement au contrôle de la qualité », précise l'auteur de la série à succès. « Ils ont comme mandat de s'assurer que les hauts standards de qualité soient respectés dans la livraison des séries qui viennent de producteurs indépendants. »

M. Dionne invite les plus motivé.es à se brancher sur leur ordinateur pour écouter un épisode de D31 sur ICI Tou.tv avec une paire d'écouteurs.

« Vous aurez alors une réplique exacte du "mix sonore" fait par les gens qui ont des années et des années d'expérience dans ce domaine », écrit-il.

La source du problème viendrait du décodeur « qui ne coûte presque rien à fabriquer et qui "décompresse" le signal reçu de votre câblodistributeur », selon l'auteur.

« À cause de leur piètre qualité, certains décodeurs, lorsqu'ils décompressent le signal pour que vous puissiez écouter la série sur votre téléviseur, ne font pas la différence entre la musique, les dialogues et les bruits ambiants lors de la retransmission du signal sonore. »

Luc Dionne suggère de porter attention aux moments de silence entre les dialogues.

« Vous verrez que votre décodeur cherche à "égaliser" ce vide en "poussant" les sons d'ambiance à l'extrême. C'est agaçant, déplaisant et surtout, très insultant pour les artistes et artisans qui s'efforcent de vous offrir un produit de qualité », s'insurge l'auteur.

Il est toutefois possible de changer les réglages sonores directement sur le téléviseur. Sinon, « il n'y a rien que nous puissions faire, sauf s'empêcher de mettre de la musique ou des sons d'ambiance, ce qui serait la pire des solutions », conclut M. Dionne.

La photo de couverture est utilisée à titre indicatif seulement.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Jean-Michel Clermont-Goulet
Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Recommandé pour toi
Loading...