Mobile sign in image
Sign in
Charles, un Québécois de 11 ans, vole la vedette au débat des chefs 2021

Non, ce n'est pas l'un.e des cinq leaders politiques présent.es lors du débat des chefs en français qui a volé la vedette et conquis le pays, mais bien Charles Leduc, un Québécois de 11 ans. Il a été choisi pour poser une question sur l'environnement et il a fait craquer tout le monde.

Lui, sa préoccupation, c'est ce que les chef.fes feront s'iels sont élu.es à la tête du pays pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et promettre un meilleur avenir environnemental.

« Ça m'inquiète, que comptez-vous faire pour diminuer l'utilisation des énergies fossiles au Canada? », a-t-il demandé avant d'avouer qu'il s'inquiète aussi pour l'avenir de ses enfants.

Du haut de ses 11 ans, le petit Charles a peut-être un futur emploi dans l'arène politique, avec son éloquence et son charisme inné. Du moins, c'est ce que pensent plusieurs internautes.

Ah! Et pourquoi pas un job à la télévision ou à la radio, tant qu'à y être.

La cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, a quant à elle voulu offrir sa propre réponse à Charles, qui précise qu'il faut « avoir des cibles ambitieuses et se donner les moyens » pour atteindre les objectifs environnementaux du Canada.

L'humoriste Martin Petit a noté à la blague un léger lapsus dans la formulation de la question du jeune Charles. « Un enfant de 11 ans qui a des enfants vient de poser une question et je trouve ça préoccupant de fonder une famille aussi tôt dans la vie », peut-on lire.

D'autres internautes ont ressenti un « malaise » en entendant un enfant aussi jeune parler de ses enfants à venir, tout en soulignant cependant le courage de Charles de s'être présenté devant les caméras.

Si l'on se fie aux commentaires de plusieurs Canadien.nes à l'écoute, la question de Charles Leduc a fait fureur non seulement pour son authenticité, mais également pour sa pertinence, alors qu'il a abordé une des préoccupations importantes de la relève.

À présent, il ne reste plus qu'à savoir si le jeune résident de Saint-Clet, en Montérégie, a été satisfait de la réponse des chefs.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

6 «memes» hilarants qui résument ce que les Québécois ont pensé des élections canadiennes

Même la cravate de Justin Trudeau est pareille deux ans plus tard!

Les élections fédérales se suivent et... se ressemblent au Canada. Ce 21 septembre, au lendemain de la victoire du Parti libéral de Justin Trudeau en tant que gouvernement minoritaire, comme c'était le cas depuis 2019, plusieurs citoyens et citoyennes ont réagi sur les réseaux sociaux.

Devant ces résultats sans surprise pour certain.es, les Québécois.es ont dû faire face à la situation de la meilleure manière : en faisant des memes auxquels ont peut tous relate.

Continuer à lire Show less

Plus tôt durant la campagne électorale, François Legault a fait couler beaucoup d'encre en invitant les Québécois.es à voter pour le Parti conservateur. Or, ce 20 septembre, le chef du Parti Libéral du Canada, Justin Trudeau, a été élu pour un troisième mandat consécutif. Le premier ministre du Québec est donc revenu sur les élections fédérales et a donné des explications claires sur ses déclarations.

« Je suis intervenu, je le regrette pas, pour défendre l'autonomie du Québec, puis y'a une majorité qui a voté bleu », a martelé François Legault, alors qu'il avait affirmé en conférence de presse, ce 9 septembre, que « les Québécois qui sont nationalistes, qui tiennent à ce que la nation québécoise ait plus de pouvoir, doivent se méfier de trois partis : le Parti libéral, le NPD et le Parti vert ».

Continuer à lire Show less

Après avoir déclenché les élections fédérales dans l'espoir d'obtenir la majorité, Justin Trudeau vient d'être élu pour un troisième mandat consécutif. Tard dans la soirée du 20 septembre, Yves-François Blanchet, le chef du parti du Bloc Québécois a réagi aux résultats, et ce, avec une pointe d'ironie.

« Y'a quelques mois, quelques semaines, un gouvernement minoritaire ambitieux, malgré la pandémie, a appelé des élections générales et presqu'au terme de cette soirée électorale, on est toujours en pandémie avec le même gouvernement minoritaire. On a envie de dire : tout ça pour ça », a-t-il expliqué.

Continuer à lire Show less

Au lendemain des 44e élections fédérales du Canada, Justin Trudeau, à la tête du Parti Libéral, enclenche son troisième mandat de premier ministre et François Legault a tenu à le féliciter de la manière la plus simple qui soit sur Twitter.

« Je félicite Justin Trudeau pour sa victoire. Je travaillerai avec lui pour faire avancer les intérêts du Québec », a écrit le premier ministre du Québec, tôt en matinée ce 21 septembre.

Continuer à lire Show less