Mobile sign in image
Sign in
François Legault s'insurge contre une « attaque envers le Québec » lors du débat des chefs

Les premiers ministres fédéral et provincial, Justin Trudeau et François Legault ont tenu à adresser leur façon de penser sur la question « insultante » à l'endroit du Québec et du Bloc québécois de la part de la modératrice en chef de la joute politique, lors du dernier débat des chefs en anglais.

C'est un François Legault visiblement fâché qui s'est présenté devant les médias lors d'un point de presse ce vendredi 10 septembre, lançant d'entrée de jeu que la question de Shachi Kurl concernant la Loi sur la laïcité de l'État et le projet de loi sur la protection de la langue française était une « attaque envers le Québec ».

« Le premier devoir d'un premier ministre du Québec, c'est défendre la nation québécoise, notre langue, nos valeurs », mentionne-t-il. « Défendre le français au Québec, c'est un devoir. Prétendre que protéger le français est discriminatoire et même raciste, c'est ridicule. »

Au tout début du débat, ce jeudi 9 septembre, la modératrice s'est adressé au chef bloquiste Yves-François Blanchet avec une question « loadée », comme le décrit M. Legault.

« Vous niez que le Québec a un problème de racisme, pourtant vous défendez [ces lois] qui marginalisent les minorités religieuses, les anglophones et les allophones », avait-elle lancé au chef du BQ. « Le Québec est reconnu comme une société distincte, mais pour ceux qui sont à l'extérieur de la province, aidez-les s'il vous plaît à comprendre pourquoi votre parti soutient aussi ces lois discriminatoires. »

François Legault a ensuite indiqué qu'il aurait souhaité que, si le format du débat l'avait permis, les cinq chefs réagissent dès que la question a été posée et disent : « Ça n'a pas de bon sens ce que vous venez de dire, de venir traiter le Québec de raciste. [...] Retirez votre question! »

La réaction de Justin Trudeau

Pour sa part, le premier ministre sortant et chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a mentionné avoir été surpris de la question de Mme Kurl.

« Il faut que j'avoue que quand la question a été posée sur la loi 21 hier, j'ai été très surpris par le genre d'amalgame qui a été mis là-dedans. J'ai trouvé ça absolument inacceptable et insultant, en tant que Québécois », a-t-il dit un peu plus tôt ce vendredi en point de presse à Hamilton en Ontario.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

La photo de couverture de gauche est utilisée à titre indicatif seulement.

« Le pire est derrière nous » indique François Legault à propos de la pandémie au Québec

« On a réussi à éviter une quatrième vague de grande ampleur ».

Après plusieurs années de pandémie au Québec, François Legault, le premier ministre du Québec, souvent critiqué pour sa gestion de la crise, s'est adressé aux Québécois.es pour leur dire que « le pire » est passé.

« La bonne nouvelle, c'est qu'on est vraiment en train de se sortir du pire de la pandémie », a indiqué François Legault, ce 16 octobre, dans une publication Facebook, avant d'énumérer les mesures mises en place par le gouvernement pour gérer la crise sanitaire comme la vaccination de 90 % de la population des 12 ans et plus.

Continuer à lire Show less

Legault publie un message sur la santé mentale au Québec et pour certains ça ne passe pas

« Ça prend du courage pour demander de l'aide, mais ça fait toute la différence. »

Ce 10 octobre, c'est la Journée mondiale de la santé mentale. Pour l'occasion, François Legault s'est adressé aux Québécois.es et ses propos ont provoqué l'indignation chez certaines personnes.

« La santé mentale, ça a trop longtemps été l'angle mort de notre système de santé au Québec. On est déterminé à changer les choses. C'est aussi important que la santé physique. On a déjà investi beaucoup pour faciliter l'accès à des services psychologiques, et on va continuer le travail », a indiqué le premier ministre dans sa publication Facebook.

Continuer à lire Show less

Lors de la première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, le 30 septembre 2021, le premier ministre Justin Trudeau s'est retrouvé dans l'eau chaude — ou plutôt dans l'eau froide de Tofino — alors qu'il aurait été aperçu sur une plage de l'endroit, pendant une escapade en famille en Colombie-Britannique.

Ce mercredi 6 octobre, lors d'un point de presse, le premier ministre, réélu il y a quelques semaines seulement, a présenté ses excuses pour ce voyage qu'il qualifie comme une « erreur ».

Continuer à lire Show less

Un peu plus d'an suite à la mort de Joyce Echaquan la coroner Géhane Kamel a rendu publique ses conclusions de l'enquête en conférence de presse à Trois-Rivières. Bien qu'elle recommande au gouvernement de reconnaître le racisme systémique au Québec, François Legault a encore une fois refusé de le faire, ce 5 octobre, citant le dictionnaire Le Petit Robert.

« Suite à la recommandation de la coroner, la question c'est de savoir, est-ce qu'aujourd'hui au Québec il y a du racisme systémique? Vous le savez, il y a beaucoup de définitions des deux mots, mais prenons le mot systémique. Si on va dans Le Petit Robert, systémique, on dit que ça veut dire relatif à un système dans son ensemble », a amorcé le premier ministre, en mêlée de presse.

Continuer à lire Show less