Legault et Nadeau-Dubois se traitent de « woke » et de « monarque » à l'AssNat

Les flèches s'envoyaient de tous bords, tous côtés.

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Legault et Nadeau-Dubois se traitent de « woke » et de « monarque » à l'AssNat

Pour une deuxième journée d'affilée, les échanges entre les député.es au Salon bleu de l'Assemblée nationale n'ont pas tous été harmonieux. Le premier ministre François Legault et le solidaire Gabriel Nadeau-Dubois se sont respectivement traités de « woke » et de « monarque ».

Décidément, la courtoisie a pris le bord, en cette rentrée parlementaire. Tout a débuté lorsque le député de Gouin pour Québec solidaire a lancé une flèche au premier ministre caquiste lors de la période de questions de ce 15 septembre, en le comparant à Maurice Duplessis, en lien avec la Loi sur la laïcité de l'État.

Gabriel Nadeau-Dubois lui a reproché de se donner le rôle de « père de la nation québécoise » et de « monarque », alors que plusieurs Québécois.es se disent être contre la Loi 21.

« [Maurice Duplessis] avait beaucoup de défauts, mais il défendait sa nation. Il n'était pas un "woke" comme le chef de Québec solidaire », a rétorqué François Legault.

Cela n'a pas été long avant que GND ne réponde à ce commentaire. « Si le premier ministre veut faire descendre le niveau du débat dans les égouts, il peut le faire, je ne le suivrai pas », a-t-il lancé au président.

Le premier ministre Legault s'est défendu, mentionnant qu'« être nationaliste, c'est défendre nos valeurs. »

« C'est aussi défendre notre langue », dit-il. « Ce qu'il y a de plus crucial quand on parle de défendre le français, c'est de s'assurer de l'intégration — c'est un mot qu'il n'aime pas — des immigrants. »

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Jean-Michel Clermont-Goulet
Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Recommandé pour toi
Loading...