Alors que la téléréalité ainsi que ce qui vient avec de nos jours, comme le métier d'influenceur.euse, intriguent beaucoup les gens, Élodie Routhier s'ouvre sur les dessous de ce monde dans son livre intitulé Me voyez-vous?, qui est en vente sur son site Web depuis le 8 juin 2021.

Disponible en version numérique uniquement pour le moment, c'est l'ancienne participante d'Occupation Double à Bali et de l'émission française Les princes et les princesses de l'amour qui se publie elle-même, sans maison d'édition.

D'ailleurs, ce n'est pas son expérience à elle seule qui est relatée dans son oeuvre, alors qu'Adamo Marinacci et Karine St-Michel d'OD, Molly Cardinal de XOXO ainsi que des candidat.es de téléréalités en France y donnent également leur point de vue.

Narcity s'est donc entretenu avec Élodie pour en savoir plus sur le processus d'écriture et ce que réserve cette lecture.



Tu as annoncé ton livre il y a un an, pourquoi attendre si longtemps avant le lancement?

« En fait j'ai eu beaucoup de projets... Je suis TDAH de base, on dirait que j'ai de la misère à focaliser sur quelque chose, puis si je focus, il faut vraiment que je me concentre juste sur ça. J'étais un petit peu découragée, quand je vivais à Montréal, j'avais pas le temps. Je faisais de l'événementiel, j'étais tout le temps dans plein d'affaires. Je n'étais pas assez focus pour pouvoir dire "Okay, je me mets la main à la pâte, puis je finis mon livre, je finis tous les petits détails". [...]

« Ce qui a fait en sorte que je l'ai vraiment terminé c'est quand il y a eu la COVID, je suis allée chez ma famille pendant huit mois, puis à partir de ce moment-là, tout ce que j'avais à faire c'est de focaliser sur mon livre. C'est pour ça que j'ai réussi vraiment à mettre un terme dessus, puis en même temps, un livre c'est quelque chose qui est tellement long à développer [...], moi, c'est mon expérience puis c'est ma vie.

« Le livre, il y a un an, n'aurait pas été le même que maintenant, fait que je suis vraiment contente. Même que si j'attendais encore deux, trois ans, il serait encore meilleur, mais qui sait, peut-être qu'il y en aura un autre. »

Peux-tu me parler de Me voyez-vous?

« J'ai voulu écrire un livre pour sensibiliser les gens par rapport aux téléréalités parce que souvent, on voit le côté glamour, le côté positif [et] il y en a aussi. C'est juste que moi je voulais montrer vraiment la facette psychologique qui est assez importante par rapport au changement de vie après autour de toi.

« Puis aussi je voulais sensibiliser les jeunes avec la popularité instantanée [...]. C'est vraiment pour envoyer un message, pour pouvoir aider puis j'ai aussi beaucoup de témoignages de gens de téléréalité pour pouvoir vraiment avoir d'autres perceptions, pas juste la mienne [...]. »

Qu'est-ce qui a été le plus difficile pour toi lors de l'écriture?

« Le côté où je devais être vulnérable, parce que j'ai toujours eu de la misère à l'être. J'ai toujours eu de la misère à exposer ma vulnérabilité, j'ai toujours voulu montrer justement les côtés qui me réussissent, mais aussi les côtés qui me mettent en valeur [...].

« J'ai vraiment voulu écrire ce livre-là pour me mettre... vraiment c'était comme un peu une thérapie pour moi. Je me suis vraiment livrée [...]. Il y a des moments où je pleurais, je criais, c'était comme si toutes les émotions que tu as en dedans, tu les écris, tu les sors. Pour moi, c'était une grosse guérison [...].

« Les mots, en les écrivant, tes émotions deviennent encore plus crédible puis finalement tu comprends des choses. »

Que veux-tu offrir aux lecteurs?

« J'aimerais ça offrir aux gens une perception, un regard, c'est comme si j'apportais un oeil différent, je pense que ça ne s'est pas encore fait. Puis il y a beaucoup de gens qui ont tellement de curiosité face à ça, mais il n'y a jamais vraiment de gens qui osent en parler [...].

« J'aimerais ça aussi leur donner une vérité, simplement, plusieurs facettes à quelque chose qui parait juste beau dans la télé et sur des images Instagram. »



Pourquoi ce livre est-il aussi important pour toi?

« Parce que ce livre-là ne définit pas juste la téléréalité ou les réseaux sociaux, ça définit aussi une partie de moi, pour moi ça veut dire beaucoup. »

As-tu eu de l'aide?

« Oui, parce qu'en fait moi, je ne pensais jamais écrire un livre. De base, je suis vraiment mauvaise en français. Je ne suis pas une vraie écrivaine, c'est juste que j'ai une histoire à raconter, j'ai des choses à dires, c'est tout.

« Mais je ne suis pas dans l'écriture, je veux dire, oui j'ai eu de l'aide et heureusement. J'ai eu mon père qui m'a aidé beaucoup. J'ai eu ma bonne amie [...], j'ai eu des gens qui travaillent dans le domaine. »

Tu as pris une longue pause des réseaux sociaux, pourquoi?

« Oui, c'est écrit aussi dans mon livre pour pouvoir en savoir plus, mais mentalement, ça a brassé, il y a eu beaucoup de choses qui se sont passées, j'ai eu besoin de prendre du recul et de vraiment focaliser justement sur moi, et rien d'autre. [...] »

« Je ne voulais rien voir, en plus de ne pas [m]'exposer, je ne voulais rien voir [...]. Ça m'a fait du bien, mais je me sens encore un petit peu fragile. »

« Me voyez-vous? » par Élodie Routhier

Prix : 12,00 $

Je le veux

Cet entretien a été modifié et condensé afin de le rendre plus clair.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.