Flambée du prix de l'essence : Québec solidaire veut un fonds d'urgence pour les régions

« Les régions sont complètement abandonnées par le gouvernement de la CAQ. »

Éditrice junior, Narcity Québec
Station-service à Montréal.

Station-service à Montréal.

Depuis que la Russie a lancé une attaque militaire contre l'Ukraine, la flambée du prix de l'essence se fait sentir dans la province. Ce dimanche 20 mars, Québec solidaire a indiqué par voie de communiqué qu'il propose de mettre en place un fonds d'urgence pour les régions.

« Les régions sont complètement abandonnées par le gouvernement de la CAQ. [...] Résultat, les familles doivent parcourir toujours plus de kilomètres et avec le prix à la pompe et l'absence d'alternative à l'autosolo, ça commence à coûter cher! À quelques jours de la présentation du budget, je demande à la CAQ de mettre en place un fonds d'urgence pour soutenir les municipalités et les régions dans le développement d'alternatives à l'auto solo », a expliqué Émilise Lessard-Therrien, la responsable en matière de développement régional de Québec solidaire et députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue.

Au total, ce sont trois mesures qui sont présentées au gouvernement. Premièrement, QS demande la a mise en place d'un transport collectif intrarégional dans chaque région de la province, inspiré de la REGÎM en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Ensuite, QS veut que des services d'autopartage de voitures et de vélos électriques soient développés dans les régions. Pour finir, QS veut implanter un service de camion-partage pour encourager la population à utiliser de gros véhicule uniquement lorsqu'elle en a besoin.

« Il est primordial de proposer des solutions flexibles et adaptées aux régions qui tiennent compte de leur réalité différente des centres urbains. Il n'y a pas de raison par exemple pour que seuls les gens de Montréal et Québec aient accès à des voitures et des camions électriques en libre-service: il suffit d'adapter le service aux réalités régionales », a conclu Émilise Lessard-Therrien.

Notons que le budget 2022 sera déposé ce 22 mars par le gouvernement de François Legault et que le premier ministre avait indiqué que la taxe sur l'essence est là pour rester en vigueur dans la province.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

La photo de couverture est utilisée à titre indicatif seulement.

Maïlys Kerhoas
Éditrice junior, Narcity Québec
Maïlys Kerhoas est assistante éditrice chez Narcity Québec. Elle est spécialisée en nouvelles locales et réside à Montréal.
Recommandé pour toi
Loading...