La ville de Montréal aura des allures futuristes avec la venue du Réseau express métropolitain, le prolongement de la ligne bleue du métro et l’ajout récent du REM de l’Est. La carte du réseau de transport de la métropole changera drastiquement.

La filiale CDPQ Infra de la Caisse de dépôt et placement du Québec, qui est responsable des REM, a dévoilé la carte du réseau de transport de la métropole et elle est complètement différente.

La sélection de l'éditeur : Cet énorme Big Mac devant un McDonald's du Saguenay fait fureur à travers le Canada

CDPQ Infra

Le paysage cartographique du réseau sera différent des quatre lignes de la Société de transport de Montréal et des trains de banlieue.

On y voit le déploiement du REM, qui s’étendra sur 67 kilomètres de la Rive-Nord à la Rive-Sud, tout en desservant l’ouest de Montréal pour se connecter au centre-ville.

Les premières voitures du REM ont d’ailleurs été testées la semaine dernière à Brossard.

Quant aux 32 kilomètres du REM de l’Est, annoncés en décembre dernier, ils joindront l’est de la ville, avant de se diviser en deux lignes pour se rendre au cégep Marie-Victorin, au nord. 

Le REM de l’Est desservira aussi les arrondissements de Saint-Léonard et de Rosemont, et ce, en grande majorité par voies souterraines.

Cette dernière croisera l’une des nouvelles stations de la ligne bleue de la STM, qui, elle, s’étendra jusqu’à ville d’Anjou à partir de la station Saint-Michel.