Mobile login button
Connexion
FR - Personnalités

Sami Landry se confie sur son déménagement à Montréal et sa popularité sur TikTok

Tu as clairement déjà vu ses vidéos hilarantes.😂

Sami Landry se confie sur son déménagement à Montréal et sa popularité sur TikTok

Originaire de la ville de Moncton au Nouveau-Brunswick, le créateur de contenu sur TikTok avec plus de 185 000 abonné.es, Samuel Landry, vient tout juste de déménager à Montréal et il nous parle de tous ses projets ainsi que de son succès sur les réseaux sociaux.

C'est lors d'une entrevue réalisée avec Narcity que Samuel s'est ouvert en nous dévoilant le processus derrière ses vidéos, l'origine de sa passion pour le monde des drag queens et sa réaction face à sa nouvelle popularité.

Si tu n'as pas encore croisé ses créations sur TikTok, tu risques de passer un bon moment sur son profil après en avoir appris davantage sur son parcours.

Pourquoi as-tu décidé de déménager à Montréal?

« La raison pourquoi j'ai déménagé au début, c'est parce que je m'en allais aux études. J'ai déjà fait trois ans dans un [baccalauréat] et là je me suis dit "OK, je vais venir à Montréal, finir un bac [en histoire]."

« Pendant l'été, l'idée a juste changé et s'est développée dans juste déménager à Montréal et continuer à faire ce que je faisais déjà […], pour être un artiste à mon propre compte, à temps plein. »

Comptes-tu y rester pour longtemps?

« Je suis ici pour rester. »

Quels sont tes projets maintenant que tu habites dans la métropole?

« Right now, ce sur quoi je travaille beaucoup c'est que, pendant l'été, j'ai fait un court métrage qui s'appelait Mona. […] Alors maintenant, je suis occupé à travailler pour diffuser le court métrage Mona.

« Autre que ça, j'ai beaucoup d'idées et j'ai beaucoup de stock qui s'en vient. Je veux me lancer dans la musique un peu, je veux me lancer dans le modelling, faire des films comme d'autres courts métrages, des longs métrages que je fais déjà.

« Et honestly, of course continuer à faire des TikToks parce que c'est trop le fun. »

@samilandri

J’ai ma cigarette, but pas de lighter 👁👄👁 #acadie #nouveaubrunswick #newbrunswick #pourtoi

D'où vient ta passion pour le monde des drag queens?

« Ça fait trois ans que je fais du drag. Ça a commencé par chez nous à Moncton, il n'y avait pas vraiment de scène de drag du tout.

« Moi pis trois autres amis acadiens, on était comme "OK, chaque fois qu'il y a un show de drag, ce sont des drags de l'extérieur qui viennent faire un show ici." Moncton est une ville assez grosse, alors c'est shocking qu'il n'y avait pas de drag queens là.

« So, mêlé avec le fact qu'on se disait tout le temps "Ah, c'est le fun faire du drag" et mêlé avec le fait qu'on n'en avait pas, on a dit "let's do it." On était quatre amis qui se sont lancés là-dedans, pis ça a été une wild ride. »

Comptes-tu essayer de percer dans l'univers du drag maintenant que tu es à Montréal?

« Je vais continuer à percer dans ce que je fais avec le drag. Je feel que le drag que j'ai fait dans les trois dernières années pis la drag queen que je suis, j'aimerais incorporer ça dans les autres projets que je fais.

« Concernant plus spécifiquement l'univers de drag, […] hier soir j'étais au Mado, j'ai d'autres affaires qui s'en viennent au Mado. Je fais still partie de l'univers pis je trouve que la scène de drag ici m'a accueilli chaleureusement et je trouve ça vraiment amazing.

« J'aime voir que mon bagage de drag, je peux l'apporter dans plusieurs différentes directions et facettes des choses que je peux faire. »

As-tu un processus spécial pour la conception de tes vidéos sur TikTok?

« Je me mets drunk avec mes amis, on va au bar pis on a du fun, c'est ça le processus vraiment. Les premières vidéos qui ont percé, j'avais littéralement une couple de centaines de followers, c'était juste mes amis pis d'autres drag queens.

« Ça faisait longtemps que je postais des TikToks pis c'était comme 1 000 vues ou moins. Une fois après un show de drag, la wig enlevée, on était en train de faire le party dans les chambres d'hôtel et […] on a commencé à filmer des vidéos.

« J'ai posté ça parce qu'il n'y allait pas avoir anyone else qui allait voir ça, autres que mes amis qui me followaient, mais c'est celui-là qui a tout commencé.

« Ça a blow up et, à partir de là, ça a continué. Donc je dis tout le temps que le whole Sami Landry sur TikTok est né de moi drunk après un drag show. »

@samilandri

Trop tard, ton bf est déjà chez moi😜 #acadie #nouveaubrunswick #newbrunswick #pourtoi

Est-ce que Sami est juste un personnage ou c'est comme ça que tu te présentes au quotidien?

« C'est de même que je suis quand je suis drunk avec mes amis. Ce n'est pas un personnage, but c'est also pas moi au complet. C'est un persona de qui je suis.

« Il y a le Sami Landry quand je suis avec mes ami.es, quand j'ai du fun, quand on boit, mais il y a aussi l'autre Sami Landry qui est quand je ne suis pas dans cet état-là, qui fait plein de différentes affaires.

« Ce n'est pas un personnage, je ne me suis pas assis en train de prendre des notes pis conceptualiser qui est Sami Landry, zéro. Ça fait longtemps que ça existe en moi. »

Es-tu créateur de contenu à temps plein?

« Non, parce que TikTok ne paie pas au Canada. À temps plein, non, je le fais juste vraiment à mon propre compte. Quand j'ai une inspiration, je le fais pis quand je suis avec mes amis et qu'on sort, je paie leurs drinks [et ils me filment].

« Autre que ça, ce sont mes autres projets artistiques qui me gardent plus busy. »

Comment as-tu réagi quand tes vidéos sont devenues virales sur TikTok?

« C'était weird, c'était vraiment le fun. Je voyais les numéros monter, tu vois ton followers count monter, tu vois les commentaires et tout ça.

« Ce qui était le plus suprising dans tout ça, c'est qu'il y a beaucoup de monde qui ont une ou deux vidéos virales et le reste fluctue […], mais là, je post une autre vidéo pis une autre, ça devenait tout viral. Ça n'arrêtait pas, une après l'autre.

« Je voyais les numéros monter et je trouvais ça vraiment cool, je n'y pensais pas plus que ça. C'est juste la semaine d'après, quand ça a commencé, que j'ai été à Campbellton faire un show de drag.

« Après le show, on était sur la terrasse en train de boire, again, et le monde venait me voir un après l'autre like "Oh my god, c'est toi qui fais les vidéos sur TikTok" et ils prenaient des photos. […]

« Pour moi, c'était vraiment plus la réception des gens qui m'a surpris. On dirait que, avec les vidéos que j'ai faites, le monde s'est attaché à moi. Je ne m'attendais pas à développer un fan base à travers TikTok, mais on est là et c'est le fun, honestly, j'aime vraiment ça. »

Cet entretien a été modifié et condensé afin de le rendre plus clair.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Reste informé
Reçois quotidiennement les dernières nouvelles pour la ville Montréal dans ta boîte courriel.

En mars 2021, l'influenceuse Myriam Lemay annonçait qu'elle était enceinte et elle célèbre maintenant l'arrivée de son bébé, à qui elle a donné naissance en ce mois d'octobre.

Dans des stories publiées sur Instagram les 18 et 19 octobre, Myriam avait annoncé à ses 229 000 abonné.es qu'elle était en travail et c'est le 19 octobre vers 7 h 41 que la belle brune a mis une première photo de son nouveau née.

Continuer à lire Show less

L'animatrice de L'île de l'amour et ancienne candidate à Occupation Double, Naadei Lyonnais, a auditionné pour participer à la première édition de Mixmania en 2002 et on a retrouvé les images de sa performance.

C'est dans une vidéo du premier épisode de la saison publiée sur YouTube le 8 février 2021 par la chaîne La Voûte Pop ! qu'on peut voir deux extraits de Naadei lors de l'étape des sélections.

Continuer à lire Show less

Élisabeth Rioux brise le silence sur ses accusations envers Bryan McCormick

« Le but de cette vidéo est de vraiment vous faire comprendre pourquoi je n'en ai jamais parlé. »

On rappelle à toute personne victime de violence ou connaissant une personne en détresse que plusieurs ressources existent, comme SOS violence conjugale (1 800 363-9010).

Dans une vidéo partagée sur YouTube le 14 octobre, Élisabeth Rioux s'est confiée au sujet des accusations qu'elle a porté au sujet de son ex Bryan McCormick, un an après que le duo ait officiellement annoncé sa séparation en octobre 2020.

Continuer à lire Show less

C'est dans une série de stories partagées sur Instagram le 12 octobre qu'Éloïse Lafrenière d'Occupation Chez Nous a annoncé que son amoureux, Étienne Paquin d'OD Portugal, déménageait officiellement avec elle.

Les deux ancien.nes candidat.es de la téléréalité ont publiquement partagé leur amour dans une publication Instagram le 28 février 2021 et c'est un peu plus de six mois plus tard que la paire cohabitera ensemble.

Continuer à lire Show less