Depuis septembre 2020, l'influenceuse et danseuse professionnelle Énola Bédard est passée d'un million d'abonnés à plus de six millions de personnes qui la suivent quotidiennement sur TikTok.

Narcity s'est entretenu avec elle pour en apprendre davantage au sujet de sa carrière sur la plateforme de vidéos, du salaire qu'elle fait avec son contenu et de ses ambitions pour le futur.

La sélection de l'éditeur : Le 1er resto d'Olivier Primeau a des horribles critiques Google et il n'est même pas ouvert

Qui est Énola et pourquoi est-elle connue sur TikTok?

Âgée de 20 ans, la tiktokeuse explique qu'elle pratique la danse depuis qu'elle a 13 ans :

« J’ai commencé par des compétitions de danse, puis après ça, je suis partie à L.A. vers l’âge de 16 ans à m’entraîner avec les chorégraphes professionnels de l’industrie de la danse là-bas. »

En plus d'avoir participé au concours de danse télévisé Révolution en 2019, pour lequel elle avait également fait les auditions en 2018, Énola a partagé son premier TikTok en septembre 2019. Elle avait environ 9 000 abonnés sur Instagram lorsqu’elle a commencé à en publier plus fréquemment.

Elle révèle que c'est le contenu qu'elle partage depuis un bon moment qui a mené les gens à s'abonner :

« Ce qui m’a amenée à ça, c’est vraiment toutes les vidéos de danse. J’avais travaillé plusieurs mois à vraiment promouvoir tout ce que je faisais en contemporain, en hip hop, tous les styles que je fais. »

Selon Énola, le fait d'être québécoise et d'avoir quelques créations virales a eu un réel impact sur son succès :

« En plus, je viens de Québec alors c’était vraiment différent de Los Angeles. Après ça, j’ai eu plusieurs vidéos qui ont été virales et depuis ce temps-là, c’est là que ça l’a pas mal explosé sur les réseaux sociaux. »

Comment faire de l'argent avec TikTok? 

« La danse a toujours été mon emploi, donc je suis vraiment contente que pendant la pandémie, j’aie pu continuer à garder mon emploi, mais je me suis vraiment adaptée à la situation en ce moment. »

Énola souligne que ses revenus fonctionnent comme pour les personnalités sur Instagram : elle fait de l'argent avec les collaborations et non avec les visionnements.

« Les artistes vont m’approcher pour que je crée ma propre vidéo sur leur chanson. Alors j’ai pu travailler avec beaucoup de maisons de disque pour les chansons, mettons, de Justin Bieber, Ed Sheeran, Shakira et plusieurs autres. »

« Ça m’a aidée à être connue par des artistes vraiment connus. Principalement, il y a Shakira, Jennifer Lopez, The Black Eyed Peas, Sean Paul et Cardi B qui ont repartagé mes trucs. Je veux essayer de continuer ça parce qu’on sait jamais s’il y a un artiste qui peut m’approcher et que je démarre ma carrière [dans les tournées de spectacle et les vidéoclips] », poursuit-elle.

Elle a aussi récemment travaillé avec plusieurs compagnies, comme Fila, Amazon, Bang Energy et World of Dance. Selon Énola, plusieurs d’entre elles aimeraient lui offrir des opportunités d’emploi après la pandémie, ce qui la pousse à continuer ce qu’elle fait actuellement.

Elle a confié à Narcity que son objectif est d'obtenir un visa afin de continuer à grandir sa communauté et de saisir chaque opportunité professionnelle en déménageant aux États-Unis.

À quoi ressemble une journée dans son quotidien?

Énola raconte qu'elle garde souvent la même routine lors de ses journées :

« Je réponds à tous mes e-mails, je n'ai pas quelqu'un qui travaille là-dessus pour moi. Après ça je planifie mes collaborations à faire le matin. »

Elle dit qu'elle essaie ensuite de s'entraîner et continue sa journée en allant filmer des vidéos en compagnie de ses proches :

« Souvent l'après-midi, je pars avec mon père, ma mère ou un ami filmer partout dans le Québec. J'essaie de faire les trends pour tout le temps rester à l'affût des nouveautés. »

« Après ça, je m'entraîne le soir, en danse encore, et je finis ma journée en répondant à mes e-mails », conclut-elle.

Quel est le salaire des personnalités sur TikTok?

« Les salaires sont vraiment basés sur les abonnés et sur le nombre de vues. Mettons quelqu'un qui aura 100 000 abonnés, ça peut être payé de 100 $ à 200 $ par post. »

Charli D'Amelio, avec ses 100 millions d'abonnés, fait environ entre 15 à 25 000 $ par publication, selon ce que nous confie Énola.

De son côté, Énola a aussi un prix approximatif, mais elle dit se fier au budget des entreprises qui la contactent pour créer les collaborations :

« Par post, je gagne environ de 3 000 $ à 6 000 $. C'est quand même différent de moi qui travaillais à tondre la pelouse à comme, 13 $ de l'heure », confie la danseuse professionnelle.

Elle précise qu'elle ne veut tout de même pas « que les gens [la] voient différemment. »