Confinement, déconfinement, resserrement de certaines règles, allègements pour d'autres : les consignes sanitaires ont souvent changé dans la dernière année. Et cette fois-ci, ce sont les mesures pour les personnes vivant seules au Québec qui ont été revues.

Après avoir annoncé quelques assouplissements en vue de la semaine de relâche, le gouvernement en a ajouté un nouveau le 19 février dernier afin de réduire l'isolement et faciliter la garde des enfants pour les familles monoparentales.

Voici ce que tu dois savoir si tu vis seul en zone rouge ou orange. 

La sélection de l'éditeur : Voici à quoi ressemble le circuit à la Mario Kart de 3 étages près de Montréal (PHOTOS)

Quel est le nouvel assouplissement pour les personnes qui vivent seules?

À compter du 26 février prochain, « une personne vivant seule, avec ses enfants s'il y a lieu, pourra se joindre aux personnes résidant à une seule autre adresse, à la condition de former un groupe stable », peut-on lire sur le site du gouvernement. 

Cela signifie par exemple qu'un étudiant ou un parent monoparental qui habite seul ou avec ses enfants seulement aura maintenant le droit de se greffer à une autre bulle familiale et de les visiter à leur domicile privé. 

Le ministère de la Santé et des Services sociaux demande par contre que « les groupes ainsi formés s'abstiennent de se rassembler dans leurs domiciles avec toute autre personne qui ne fait pas partie du groupe ». 

Alors, si tu vis seul, choisis bien ta nouvelle bulle d'accueil, car tu ne pourras pas visiter d'autres personnes et vice versa.

À noter aussi que, malgré cet assouplissement, les autres mesures, comme le couvre-feu, doivent être respectées et les déplacements évités.

Si je vis seul, est-ce que j'ai encore le droit de recevoir un visiteur? 

Oui. 

Le gouvernement permet encore aux personnes seules de recevoir un seul visiteur d'une autre adresse.

« Il est demandé de toujours recevoir la même personne afin de limiter les contacts sociaux », rappellent les autorités

On comprend alors qu'une personne vivant seule a le choix entre l'option de recevoir un visiteur ou celle de se joindre à une autre bulle familiale.

Les deux ensemble ne sont pas acceptés. 

Est-ce que d'autres types de rassemblements dans un domicile privé sont permis?

Non. 

« Dans toutes les autres situations, les rassemblements à l'intérieur ou sur le terrain des domiciles privés (maison et chalet) sont toujours interdits », indique un communiqué du gouvernement. 

Par contre, il est permis pour tous de recevoir une personne proche aidante, une ou des personnes offrant un service ou du soutien et de la main-d’œuvre pour travaux prévus.