Stephanie Labbé de l'équipe de soccer du Canada reçoit des éloges

C'est fait : l'équipe féminine de soccer du Canada a remporté la médaille d'or ce vendredi 6 août aux Jeux olympiques de Tokyo 2020. C'est en tirs de barrage que les athlètes ont signé cette victoire historique, grâce au but de Julia Grosso, mais aussi grâce aux arrêts spectaculaires de la gardienne de but Stephanie Labbé.

S'étant démarquée dès le début du tournoi alors qu'elle avait arrêté un tir de pénalité, malgré une blessure aux côtes, l'Albertaine de 34 ans a été solide devant le filet lors de cette finale et sa performance n'est pas passée inaperçue.

De nombreux fans de partout au pays ont fait l'éloge de la gardienne de but sur les réseaux sociaux et ces réactions valent de l'or.

« Je sors brièvement de mes vacances Twitter pour dire... STÉPHANIE LABBÉ. », a écrit le journaliste François Carabin, pour qui même une pause de réseaux sociaux ne faisait pas le poids devant ce moment.

Pour plusieurs, la gardienne de but est la nouvelle héroïne nationale du moment et ne mérite rien de moins qu'une « statue dans chaque province ».

Pour d'autres, l'admiration dépasse les normes d'identité binaire et genrée alors que cet internaute a affirmé qu'il nommerait son premier enfant en l'honneur de Stéphanie Labbé, « même si c'est un garçon ».



Est-ce que le Canada a une nouvelle reine? Il semblerait que oui. « Désolée Liz », a écrit cette journaliste de CTV en faisant référence à la reine Elizabeth II.

D'ailleurs, quelqu'un.e a eu l'idée de mettre à jour les billets de 100 $ canadiens pour qu'on y voie le visage de Stéphanie Labbé. Ça ferait changement de la moustache de Sir Robert Borden!

Au moment où toute la pression était sur elle, l'expérience et le calme de la vétérante ont certainement impressionné les fans. Sourire aux lèvres et faisant sentir sa présence à l'adversaire, sa stratégie a bien réussi.


Ce calme légendaire a justement rappelé celui d'un autre gardien de but adoré dans la province : Carey Price. Nombreux sont celleux qui ont affirmé que le joueur des Habs a de la compétition dans le coeur des Canadien.nes.

« Demandez à Stephanie Labbé si elle sait patiner au cas où la blessure de Price se prolonge », a lancé cet internaute.

« Carey Price devra se contenter d'être le deuxième gardien favori derrière Stephanie Labbé pour [quelques] mois », ajoute cet autre partisan.

Même la ministre Isabelle Charest a souligné la performance de Stephanie Labbé, tout en saluant la contribution des deux joueuses québécoises de l'équipe Évelyne Viens et Gabrielle Carle.

Cette médaille d'or remportée aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 est la première de l'histoire de l'équipe canadienne, qui avait mis la main sur le bronze à Rio en 2016 et à Londres en 2012.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Après une longue carrière en plongeon, trois médailles olympiques et plusieurs records, l'athlète Jennifer Abel a annoncé tôt ce 23 novembre qu'elle prenait sa retraite à 30 ans.

Celle qui avait déclaré en août dernier que les Jeux olympiques de Tokyo 2020 étaient ses derniers a maintenant décidé de quitter complètement le tremplin et de plonger dans une nouvelle aventure.

Continuer à lire Show less

Elle n'est pas nécessairement l'athlète la plus connue du Québec, mais ça ne l'empêche pas de briller aux Jeux paralympiques Tokyo 2020. La Québécoise Aurélie Rivard a remporté cinq médailles en cinq épreuves depuis le début de l'évènement international et elle n'a pas fini d'impressionner la galerie, alors qu'elle pourrait revenir au pays décorée d'un sixième titre.

Les Jeux de Tokyo sont sur le point de prendre fin, ce dimanche 5 septembre. Il y a pas mal d'athlètes canadien.nes qui ont profité de leur passage dans la capitale nippone pour mettre la main sur plusieurs médailles. Aurélie Rivard ne fait pas exception à la règle, puisqu'elle terminera son séjour à Tokyo au 200 mètres quatre nages individuel en paranatation prévu ce vendredi 3 septembre.

Continuer à lire Show less

Du 24 août au 5 septembre, c'est au tour des athlètes paralympiques canadien.nes de briller sous les feux de la rampe et de représenter leur nation aux Jeux paralympiques de Tokyo 2020. Certain.es y sont pour la première fois, d'autres sont des vétérans. Toustes ont un but, voire un rêve : revenir avec une médaille au cou. Voici ce que le Canada a récolté comme médailles jusqu'à maintenant.

Malgré le décalage horaire de 13 heures et qu'il peut être difficile de suivre les 128 athlètes dans leurs différentes compétitions respectives, rien n'empêche de se tenir à jour quant au nombre de médailles que le Canada a remporté jusqu'à présent.

Continuer à lire Show less

Même si les athlètes sont considéré.es comme des héros pour leurs prouesses sportives, cela n'empêche pas qu'ils restent des personnes avec une vie quotidienne ordinaire, comme toi. Alors, voici huit canadien.nes aux Jeux paralympiques de Tokyo 2020 qui ont le temps d'avoir une carrière prolifique en plus de leurs entraînements olympiens.

Alors que certain.es œuvrent pour améliorer les conditions de vie des personnes avec un handicap, d'autres travaillent au Starbucks, à la ferme ou dans la construction. Les membres de Équipe Canada n'ont donc pas peur de changer de casquette!

Continuer à lire Show less