La campagne de vaccination est maintenant offerte aux Québécois et Québécoises âgés de 35 ans et plus et la prise de rendez-vous a atteint un sommet ce jeudi 6 mai, tout comme le nombre de vaccins administrésen une journée.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a confirmé sur son compte Twitter que « la réponse des Québécois est exceptionnelle », alors qu'ils sont 102 700 à avoir été inoculés ce jeudi seulement et 272 000 personnes ont réservé une plage horaire ultérieure.

La sélection de l'éditeur: Desjardins embauche dans ces 7 villes au Québec pour 22,46$ de l'heure sans expérience

Ces deux records sont sans surprises, puisque le Journal de Montréal a publié ce vendredi 7 mai un récent sondage Léger mentionnant que 86 % des répondants Québécois et des Québécoises répondants sont en faveur du vaccin. Ils sont 77 % chez les 18-34 ans.

Cette semaine, Québec a lancé une nouvelle campagne publicitaire pour inciter la population à se faire vacciner, mettant ainsi les bouchées doubles dans l'espoir de reproduire chez les jeunes adultes le taux de vaccination de 75 % connu chez la majorité des 45 ans et plus.

Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, ce jeudi 6 mai, François Legault a précisé avoir demandé au ministre de la Santé, Christian Dubé, d'élaborer « un plan de déconfinement » similaire à celui de la Saskatchewan : le Québec pourrait être déconfiné si la majorité de la population est vaccinée.

En conférence de presse hier, le ministre Dubé a annoncé que plus de 40 % de la population québécoise avait reçu au moins une dose de vaccin et que les adolescents de 12 à 17 ans pourront finalement être inoculés d'ici la fin de l'année scolaire.